Découvrez Notre Sélection de Produits de Qualité pour Futures Mamans et Bébés


Terme dépassé

Neuf mois se sont écoulés et vous voilà à la date prévue d’accouchement et toujours rien. J’ai dépassé le terme et je n’ai pas encore accouché.

Vous vous posez des questions, vous vous dites que votre corps ne fonctionne pas. S’il vous plaît, ne vous inquiétez pas. Cela arrive plus fréquemment que ce que l’on croit.

La date prévue d’accouchement, c’est juste une date qui sert au professionnel de la santé pour pouvoir avoir une date de référence pour calculer à combien de semaines vous êtes à un instant T de votre grossesse. Mais sachez que vous pouvez accoucher entre 37 semaines d’aménorrhées et 41 semaines d’aménorrhées plus 5 jours.

La date prévue d’accouchement qui est en France de 41 semaines d’aménorrhées est différente en Angleterre par exemple ou en Chine, aux États-Unis, la date prévue d’accouchement, c’est 40 semaines. Donc, autant vous dire qu’on ne sait vraiment pas quand vous allez accoucher.

Alors, ça ne signifie pas que quelque chose ne va pas bien. Ça ne signifie pas que votre corps ne fonctionne pas, absolument pas. Sachez que certaines femmes se mettent en travail spontanément deux, trois jours après la date prévue d’accouchement. On ne va pas pouvoir attendre non plus trop longtemps. Et que généralement au-delà de cinq jours après la date prévue d’accouchement, nous devons déclencher.

Déclencher l’accouchement

Déclencher l’accouchement, on en parle au cours de nos préparations… de notre préparation à l’accouchement, de notre pack accouchement, donc sur les différentes techniques de déclenchement. Donc, je vous invite à vous y référer.

Mais alors, beaucoup de femmes me demandent: «Alors, est-ce que je peux faire quelque chose? Est-ce que je peux déclencher l’accouchement?» Sachez qu’il y a des petites techniques pour déclencher l’accouchement mais qu’à la fois c’est quand même votre bébé qui décide et qu’on ne sait aujourd’hui toujours pas qu’est-ce qui déclenche l’accouchement et pourquoi tel jour et pas un autre. Des petites techniques qui peuvent aider pour provoquer le travail.

déclencher accouchement après terme

Faire l’amour pour déclencher l’accouchement

La première technique pour provoquer l’accouchement, c’est tout simplement de faire l’amour, voilà, d’avoir des rapports sexuels avec votre conjoint. Pourquoi? Parce que quand vous avez des rapports et notamment quand vous avez beaucoup de plaisirs, vous produisez une hormone qui s’appelle «l’ocytocine» qui est l’hormone du plaisir, et qui est également l’hormone qui va vous aider à avoir des contractions le jour J. Et ces contractions peuvent aider à être en travail. Alors, ce n’est pas une technique de déclenchement approuvée. Sachez que faire l’amour avec votre conjoint, ça vous donne non seulement du plaisir et du coup vous produisez de l’ocytocine, mais sachez que dans le sperme, il y a également une hormone qui s’appelle «la prostaglandine». Et c’est également la même hormone qu’on utilise pour déclencher l’accouchement. Donc, ça peut également aider.

Acupuncture pour déclencher l’accouchement

Une autre petite astuce, c’est l’acupuncture. L’acupuncture consiste à insérer de fines aiguilles en des points spécifiques du corps. Sachez que la médecine traditionnelle chinoise peut tout à fait vous aider et encore une fois il y a très peu d’études sur ce sujet mais certaines montrent de très bons résultats.

Exercices pour déclencher l’accouchement

Beaucoup de femmes me disent: «Oui, je vais essayer de marcher, de monter les marches, de nettoyer mon appartement» Alors, surtout pas. Bouger, c’est bien, mais de là à vous exténuer pour essayer de déclencher l’accouchement, ça ne fonctionnera pas. Beaucoup de femmes essaient de marcher, de monter les marches, et se retrouvent en travail non pas suite à leurs exercices quotidiens mais se retrouvent en travail parce que ça devait arriver à ce moment-là avec du coup une extrême fatigue, parfois des douleurs avant même que le travail ait commencé, donc des douleurs musculaires, des douleurs de dos, parce qu’on leur a dit que de marcher et de monter les marches etc. ça leur permettrait de déclencher l’accouchement, ce qui malheureusement n’est pas le cas.

Stimuler les seins pour déclencher l’accouchement

Ce qui peut parfois aider un petit peu et encore une fois ce n’est pas une méthode de déclenchement à proprement parler, et ce n’est pas… c’est juste une aide supplémentaire, c’est de stimuler les seins, voilà. Parce qu’en effet, quand votre bébé va téter, il va prodiguer une stimulation au niveau du mamelon qui va vous aider à produire de l’ocytocine. Sachez que si manuellement vous stimulez le mamelon, et bien vous pouvez également produire de l’ocytocine.

Sachez également qu’au cours de notre préparation à l’accouchement sur l’allaitement, nous discutons de l’expression anténatale du colostrum. Et ça également, ça peut aider à vous… ça peut vous aider à produire un petit peu plus d’ocytocine et à préparer le col et pourquoi pas à vous aider à provoquer le travail, si jamais vous avez dépassé le terme de votre grossesse.

Le décollement des membranes

Alors, votre sage-femme ou votre médecin pourra également vous préconiser ce qu’on appelle un «décollement des membranes». Alors, qu’est-ce que le décollement des membranes? C’est lorsque le médecin ou la sage-femme va faire un examen vaginal, passer le col, alors on peut faire un décollement des membranes que si le col est d’ores et déjà un petit peu ouvert, passer le col et essayer de détacher le sac amniotique du col, parce que le sac amniotique est collé au niveau du col de l’utérus. Alors, ce n’est pas très agréable, je dois l’avouer, c’est vrai, ce n’est pas… c’est comme un examen vaginal mais beaucoup plus intense. Et ça peut aider à produire localement des prostaglandines, ça peut vous donner quelques petites contractions. Donc sachez que le décollement des membranes, c’est pareil, ce n’est pas une technique de déclenchement d’accouchement prouvée et à proprement parler. C’est juste une aide supplémentaire. Certaines femmes, malheureusement, et bien ça ne fonctionne pas et elles se retrouvent avec des contractions irrégulières pendant plusieurs jours, ce qui est quand même assez fatigant. Et pour d’autres femmes, dans les 8 à 12 heures qui suivent le décollement des membranes, elles se retrouvent en travail.

Donc, toutes ces petites techniques dont on a discuté ne sont pas des techniques de déclenchement à proprement parler, mais ce sont des techniques qui peuvent aider, en tous les cas à vous mettre en travail si jamais au-delà de 41 semaines, vous n’en pouvez plus et que vous souhaitez réellement accoucher.

J’ai dépassé le terme et je n’ai pas encore accouché

Sachez qu’à 41 semaines d’aménorrhées et 5 jours, si vous n’avez toujours pas accouché, il ne faut pas vous inquiéter. Dans ce cas-là, on préconisera un déclenchement et ça ne veut pas forcément dire, ça ne remet pas en cause en tous les cas la possibilité pour vous d’accoucher naturellement.

Certaines femmes s’inquiètent pour la santé de leurs bébés parce qu’elles n’ont toujours pas accouché. Elles se disent que ça peut être dangereux pour leurs bébés. Sachez que c’est pour ça qu’en fin de grossesse, vous avez des consultations beaucoup plus régulières et notamment si vous dépassez le terme, parce que le placenta au bout d’un moment vieillit et ne fonctionne plus très bien pour certaines femmes, pas pour toutes bien sûr. Et c’est pour ça qu’on préconise de faire des consultations beaucoup plus rapprochées au-delà du terme pour s’assurer que le placenta fonctionne toujours bien en écoutant le cœur du bébé pendant à peu près 20 à 30 minutes et en faisant une échographie pour s’assurer qu’il y a toujours assez de liquide amniotique pour votre bébé. Si le cœur du bébé est bien et que le monitoring est bien et que la quantité de liquide est normale, sachez qu’il n’y a absolument aucun risque pour votre bébé à aller au-delà du terme. Bien évidemment, il faut une surveillance rapprochée. Mais si cette surveillance rapprochée ne montre absolument aucune anomalie, dans ce cas-là il n’y a pas d’inquiétude à avoir.