Découvrez Notre Sélection de Produits de Qualité pour Futures Mamans et Bébés


Alors, on a vu quels étaient les changements normaux au cours du premier trimestre de la grossesse. Maintenant, il est aussi important de savoir ce qui n’est pas normal et ce qui doit vous faire consulter chez votre médecin ou chez votre sage-femme.

Alors, une des premières choses, ce sont les contractions prématurées du début de grossesse, du premier trimestre. Elles se manifestent comme des crampes, comme des douleurs de règles, alors c’est pareil. Je vous renvoie la vidéo qu’on a fait sur les contractions prématurées (voir la vidéo) où vraiment j’explique bien ce que ça fait au cours du premier trimestre une contraction mais c’est vraiment généralement comme des douleurs de règles, très fortes, très intenses dans le bas du ventre. Alors, comme je l’ai dit dans la vidéo précédente, c’est normal de sentir des petits tiraillements, de sentir comme une pesée dans le bas du ventre, ça c’est normal. Mais par contre, des crampes comme des douleurs de règles très fortes, ça ce n’est pas normal et ça doit vous faire consulter. Alors, vous pouvez attendre un petit peu à la maison, prendre un bon bain, une bonne douche chaude. Vous pouvez prendre du spasfon, ce n’est pas contre-indiqué pendant la grossesse, pour essayer de détendre les choses. Et si vous voyez que ça ne passe pas, c’est un signe alarmant.

Les saignements du premier trimestre. Alors ça, c’est un vrai sujet. Beaucoup de femmes expérimentent des petites traces de sang au cours du premier trimestre. Et elles s’imaginent tout de suite que c’est une fausse-couche. Alors oui, les saignements doivent vous faire consulter. On doit faire une échographie pour vérifier que tout va bien et qu’il n’y a pas de problème. Mais ça ne veut pas forcément dire que vous faites une fausse-couche. Des saignements du premier trimestre, ça peut être un signe de changement hormonal. Ça peut aussi être dû au fait que la circulation sanguine augmente au cours du premier trimestre de la grossesse et du coup le col est plus vascularisé. Et du coup, après un examen vaginal par votre médecin ou votre sage-femme ou après un rapport sexuel, il est tout à fait possible que le col saignotte un tout petit peu. Donc, surtout, surtout, surtout, ne paniquez pas si vous avez des petits saignements. Consultez votre médecin pour vérifier que tout va bien mais ne vous inquiétez pas, ça fait partie aussi des choses un petit peu normales parfois du début de grossesse.

Les pertes vaginales. Alors, il est tout à fait normal d’avoir plus de pertes au cours de la grossesse. Maintenant, ces pertes ne sont plus normales à partir du moment où elles grattent, àpartir du moment où elles ont une odeur comme une odeur d’oeuf pourri, ce n’est pas très sympa, ce n’est pas très élégant mais c’est ça, c’est vraiment ça, une odeur de poisson très très forte. Ou alors une couleur un peu suspecte, un peu grisâtre, verdâtre, ça, ça doit vous faire vraiment consulter, ça peut être un signe d’infection vaginale et ça peut être dangereux pour votre grossesse.

Les signes d’infection urinaire. Alors, les brulures, les picotements, les sensations de vessie mal vidée ou un jet d’urine, ou vous allez aux toilettes et il n’y a que quelques gouttes qui tombent. Enfin. Tous ces signes-là, je vous invite à regarder la vidéo qu’on a faite sur l’infection urinaire (voir la vidéo). Ce sont des signes qui doivent vous faire consulter parce qu’encore une fois, l’infection urinaire peut ne pas être anodine au cours de grossesse surtout si elle n’est pas traitée ou mal traitée.

La fièvre pendant la grossesse. Ça c’est aussi un autre sujet. C’est pour ça qu’on a une vidéo également sur la fièvre pendant la grossesse (voir la vidéo). Ça peut ne pas être anodin en cours de grossesse. Donc, c’est pour ça que je le dis, le paracétamol n’est pas contre-indiqué en cours de grossesse, mais par contre, contrôlez votre température avant de prendre du paracétamol car la fièvre est un motif de consultation. La fièvre, c’est lorsque la température dépasse 38 degrés.

Si vous expérimentez l’un de ces symptômes, consultez votre médecin ou votre sage-femme. Il est important de connaître le numéro à appeler, ça peut paraître bête, mais que vous ayez le numéro sur votre frigo, que votre partenaire également ait le numéro à appeler au cas où vous ne puissiez pas vous même appeler, c’est important et également savoir où aller en cas d’urgence.