Découvrez Notre Sélection de Produits de Qualité pour Futures Mamans et Bébés


Bonjour!  Alors  le  troisième  trimestre,  comme  je  l’expliquais  précédemment,  c’est  le  trimestre    on  va  faire  une  échographie  pour  s’assurer  que  le  bébé  grandit  bien.  Alors, c’est  une  vidéo  à  propos  du  retard  de  croissance  intra-utérin.  Alors  typiquement,  vous  savez  qu’il  y  a  un  retard  de  croissance  du fœtus  par ce  qu’au  cours  de  votre  échographie,  votre  médecin  va  vous  dire,  “oh  la  la,  bah  dis  donc,  le  bébé  il  est  un  petit  peu  petit,  il  ne  grandit  pas  très  bien,  il  y  a  un  retard  de  croissance  intra-utérin”.    

Alors,  on  va  essayer  de  mettre  les  choses  au  clair,  parce  que  ça  peut  être  un  petit  peu  effrayant  comme  terme,  on  dit,  “oh  la  la,  mince,  mon  bébé  ne  grandit  pas”.  Donc,  on  va  essayer  de  mettre  les  choses  au  clair. 

Qu’est ce que le retard de croissance intra-utérin?

Donc,  comme  je  disais,  au  troisième  trimestre,  on  va  regarder  la  croissance,  alors  comment  on  mesure  cette  croissance?  On  la  mesure  grâce  à  des  percentiles.  Sur  votre  compte-rendu  d’échographie,  vous  pouvez  voir  5e  percentile,  10e,  15e,  20e,  30e,  50e  percentile,  qu’est-ce  que  ça  signifie?  Le  50e  percentile,  ça  veut  tout  simplement  dire,  que  pour  le  même  âge  de  la  grossesse,  il  y  a  sur  100  bébés,  50  bébés  qui  sont  au-dessus  de  ce  chiffre,  du  chiffre  auquel  est  votre  bébé,  et  50  bébés  qui  sont  en dessous. Si  jamais  votre  bébé,  il  est  au  10e  percentile,  ça  veut  dire  que  pour  le  même  âge  gestationnel,  pour  cette  mesure,  il  y  a  90  bébés  sur  100  qui  sont  au-dessus  de  cette  mesure,   il  y  a  10  bébés  sur  100  qui  sont  en  dessous  de  cette  mesure.

Comment mesure-t-on la croissance d’un fœtus?

On  va  mesurer  le  périmètre  céphalique,  d’accord  la  circonférence  de  la  tête,  le  périmètre  abdominal,  donc  la  circonférence  au  niveau  du  ventre,  on  va  mesurer  la  longueur  fémorale  au  niveau  de  la  jambe,  on  va  faire  également  plein  d’autres  mesures.  Ce  sont  les  principales  mesures.  Et  ensuite,  avec  toutes  ces  mesures,  on  va  pouvoir  estimer  grâce  à  un  calcul  très  savant,  le  poids  de  votre  bébé,  ce  qu’on  appelle  l’EPF,  l’estimation  du  poids  fœtal.

Or,  pour  savoir  si  une  croissance  s’infléchit  ou  pas,  il  nous  faut  au  moins  deux  références.  Donc,  on   va  vous  refaire  une  échographie  dans  15  jours.  15  jours  plus  tard,  on  va  regarder,  bah   voilà  votre  bébé  était  au  10e  percentile.    

Si  votre  bébé,  il  est  toujours  petit,  mais  qu’il  est  encore  au  10e  percentile,  c’est-à-dire   que  votre  bébé  a  continué  à  grandir,  que  la  courbe  de croissance a  suivi  son  cours,  dans  ce  cas-là,  il   n’y  a  pas  de  retard  de  croissance.  Votre  bébé,  il  continue  à  grandir,  ça  veut  juste  dire   que  votre  bébé,  il  est  plus  petit  pour  l’âge  gestationnel,  PAG,  P.A.G.  Petit  pour  l’Âge   gestationnel.  Dans  ce  cas-là,  on  n’appelle  pas  ça  un  retard  de  croissance in utero,  c’est  juste   que  votre  bébé,  voilà  il  est  au  10e  percentile,  il  est  au  10e  percentile.  Sur  terre,  il  y  a   des  grands,  il  y  a  des  petits,  il  y  a  des  moyens.  Bon  bah  voilà,  votre  bébé,  il  a  cette  caractéristique  anatomique  d’être,  pour  cet  âge  gestationnel,  plus  petit  que  90%  des   autres.  Bon,  mais  c’est  comme  ça.  Ça  ne  veut  absolument  rien  dire  pour  la  suite.  Ça  ne   veut  pas  dire  qu’il  sera  plus  petit  que  les  autres  pour  la  suite.  Voilà,  il  pourra  tout  simplement  grandir  normalement,  et…  voilà  il  va  être  grand.  Dans  ce  cas-là,  il  n’y  a  pas  de   retard  de  croissance  intra-utérin.  On  va  quand  même  continuer  à  suivre  pour  s’assurer   que  la  croissance  va  poursuivre,  mais  pas  d’inquiétude.

Par  contre,  si  d’une  échographie  sur  l’autre,  à  15  jours  d’intervalle,  on  s’aperçoit  que   votre  bébé,  je  ne  sais  pas,  il  était  au  15e,  et  puis  d’un  seul  coup  il  tombe  au  10e,  c’est  à   dire  que  la  courbe  de  croissance  s’infléchit,  dans  ce  cas-là,  on  dit  qu’il  y  a  un  retard  de   croissance  intra-utérin.  Et  dans  ce  cas-là,  le  retard  de  croissance  de bébé,  il  est  avéré.

Le  retard  de  croissance in utero, que faire?

Des échographies rapprochées

Si  jamais  vous  êtes  suivie  par  une  sage-femme,  vous  serez  automatiquement  référée vers  un  médecin.  Il  faut  en  effet  avoir  un  suivi  médical  un  petit  peu  plus  rapproché.  Le   médecin  va  vous  préconiser  des  échographies  rapprochées,  c’est-à-dire  une  échographie tous  les  15  jours  pour  vérifier  la  croissance  du  bébé,  encore  une  fois,  et  du  coup   compléter  les  courbes  de  croissance.

Des dopplers

On  va  également  vérifier  à  l’échographie  ce  qu’on  appelle  les  dopplers.  Les  dopplers,  c’est  la  capacité  à  voir  le  flux  sanguin  à  travers  le  cordon  et  à  travers  le  placenta,  pour   s’assurer  que  le  sang  et  les  nutriments  et  l’oxygène  continuent  à  bien  passer  entre  vous   et  le  bébé.

retard de croissance intra utérin

Des monitorings

On  va  également  vous  préconiser  des  monitorings.  Les  monitorings,  j’en  ai  parlé  dans   la  vidéo  précédente.  C’est  une  machine  qui  nous  permet  en  fait  de  mesurer  le  cœur  du   bébé  pendant  20  à  30  minutes  sur  un  tracé.  Et  en  fait,  ce  monitoring  pendant  20  à  30   minutes  va  nous  permettre  de  s’assurer  que  le  bébé  est  encore  bien  réactif.  Et  malgré   le  fait  que  sa  croissance  se  ralentit,  et   qu’il  continue  à  être  bien  alimenté  et  à  avoir  une  bonne  vitalité.

Une amniocentèse

Alors,  dans  des  cas  un  petit  peu  extrêmes,  dans  des  retards  de  croissance in utero  un  petit  peu  plus  sévères,  il  est  possible  que  votre  médecin  veuille  éclairer  les  causes  génétiques  et   du  coup  vous  proposer  une  amniocentèse.  On  passe  à  un  stade  un  peu  plus  supérieur,   mais  en  tous  les  cas,  c’est  une  possibilité  en  effet.

Retard de croissance du fœtus, les résultats sont bons

Si  tous  les  voyants  sont  au  vert,  et  que  tout  se  passe  bien,  on  continue,  voilà,  c’est  votre   bébé.  Bah  ça  va.  La  croissance,  elle  est  un  petit  peu  ralentie,  mais  tous  les  signaux  de   vitalité  sont  au  vert,  donc  on  continue la grossesse normalement en faisant tout de même attention. 

Retard de croissance intra-uterin, les résultats sont alarmants

Par  contre,  si  à  un  moment  donné,  un  des  critères  que  j’ai  énoncés,  que  ce  soit  la  croissance  ou  les  dopplers  ou  le  monitoring,  tourne   un  petit  peu  au  orange-rouge,  dans  ce  cas-là,  il  est  possible  que  votre  médecin  discute de  faire  sortir  déclencher l’accouchement pour faire sortir bébé plus tôt.

Alors,  vous  l’avez  compris.  Du  coup,  un  des  principaux  risques  de  retard  de  croissance,   c’est  la  prématurité.  C’est-à-dire  qu’on  estime  que,  peut-être  que  votre  bébé,  il  grandira  probablement  mieux  à  l’extérieur  que  dans  le  ventre,  parce  que  les  échanges  se  font  moins  bien,  et  on  estime  que  du  coup,  votre  bébé,  il  sera  mieux  à  l’extérieur dans une couveuse.  Alors,  la  décision,  elle  n’est  pas  toujours  facile  à  prendre. 

Les  médecins  généralement  se  réunissent  entre  eux  pour  essayer  d’évaluer  la  balance  bénéfice-risque.  Alors  en  médecine,  on  parle  toujours  de  cette  balance  bénéfice-risque  parce  qu’il  y  a  les  risques  de  la  prématurité,  puis  il  y  a  les  risques  de  poursuivre  la  grossesse  alors  que  le  bébé  ne  grandit  plus. Et  donc  du  coup,  si  la  balance  penche  plutôt  vers  la  prématurité,  c’est-à-dire  que  si  on  estime  que  les  risques  de  la  prématurité  sont  moins  importants  que  les  risques  du  retard  de  croissance de bébé,  dans  ce  cas-là,  on  préférera  faire  accoucher  votre  bébé  plus  tôt.

Quoi  qu’il  en  soit,  les  équipes  vont  essayer  de  garder  votre  bébé  à  l’intérieur  le  plus  longtemps  possible.  C’est  ça  en  fait  le  challenge  du  retard  de  croissance  intra-utérin,  c’est  de  se  dire,  est-ce  qu’on  continue  ou  on  arrête.

Alors,  si  jamais  les  voyants  sont  au  vert  et  puis  il  y  a  peut-être  un  des  voyants  qui  tourne  un  petit  peu  orange,  vous  voyez-on  est  un  petit  peu  à  la  limite.  Dans  ce  cas-là,  il  est  possible  que  votre  médecin  décide  de  vous  hospitaliser,  dans  une  unité  spéciale  qui  s’appelle  les  GHR,  les  grossesses  à  haut  risque.  Alors,  ça  fait  toujours  un  petit  peu  peur  comme  ça,  mais  en  fait,  on  va  juste  vouloir  probablement  vous  faire  des  monitorings  peut-être  une  à  deux  fois  par  jour,  faire  des  dopplers  peut-être  une  fois  tous  les  deux   jours  par  exemple.  C’est-à-dire  avoir  une  surveillance  un  peu  plus  rapprochée.  Dans  ce  cas-là,  c’est  aussi  pratique  d’être  présent  directement  à  l’hôpital.  Donc,  si  hospitalisation,  pas  de  panique  non  plus.  Il  s’agit  juste  de  vous  surveiller  de  façon  plus  rapprocher  pour  voir  si  ce  voyant  orange  ne  tourne  pas  rouge.

Qu’est-ce  que  ça  implique pour la maman si  jamais  le  RCIU  est  avéré?

Du repos pour la future maman

Votre  médecin  va  d’abord  vous  arrêter.  Il  va  vous  demander  de  vous  reposer.  En  effet, on  sait  que  le  repos  maternel,  la  diminution  du  stress,  etc.,  permet  parfois  une  meilleure  croissance.  Donc,  repos,  on  arrête  les  tâches  ménagères,  on  reste  à  la  maison,  on  se détend,  on  regarde  des  vidéos  BellyBulle  pour  se  rassurer,  mais  voilà  en  tous  les  cas,  pas  de  panique.

Retard de croissance lors de ma précédente grossesse

Il  faut  le  noter.  Ça  c’est  important  si  jamais  il  y  a  un  retard  de  croissance intra-uterin,  de  bien  noter  pour  vos  grossesses  suivantes. Parce  que  pour  les  prochaines  grossesses,  votre  sage-femme  ou  votre  médecin  qui  verra,  “ah,  tiens  il  y  a  eu  un  retard  de  croissance  à  la  grossesse  précédente“,  va  vous prescrire  de  façon  systématique  de  l’aspirine  qui  va  permettre  des meilleurs  échanges  entre  vous  et  le  bébé  pour  votre  prochaine  grossesse.  Et  également,  pour  votre  prochaine  grossesse,  on  fera  probablement  une  échographie  en  plus  entre  le  deuxième  et  le  troisième  trimestre,  de  façon  à  s’assurer  que  le  RCIU  ne  se  reproduit  pas.

Quelle est la cause d’un retard de croissance? 

Les  causes  du  retard de croissance pendant la grossesse sont  diverses,  elles  sont  très  nombreuses,  parfois  on  ne  connaît  même  pas  la  cause,  parfois  on  ne  sait  pas,  il  y  a  un  RCIU  et  on  ne  comprend  pas  forcément  pourquoi.

Alors,  ça  peut  être  des  causes  vasculaires,  c’est-à-dire  que  pour  une  raison  ou  une  autre,  les  échanges  de  flux  sanguin  entre  vous  et  le  bébé  à  travers  le  placenta  ne  se  font  pas  correctement.  Ça  peut  être  des  causes  infectieuses.  On  sait  que  certaines  infections  comme  la  toxoplasmose ou  la  rubéole  par  exemple,  peuvent  être  une  cause  de  retard  de  croissance.  Ça  peut  être  des  causes  environnementales.  Le  tabac,  l’alcool peuvent  être  en  effet…  peuvent  induire  des  retards  de  croissance.  Dans  de  très  rares  cas,  vraiment  de  très  très  rares  cas,  ça  peut  être  des  causes  génétiques.  Et  encore  une  fois,  parfois  on  ne  sait  même  pas  d’où  ça  vient  et…  voilà,  c’est  là.  On  surveille  et  on  voit  ce  que  ça  donne.

En  tous  les  cas,  si  un  retard  de  croissance  intra-utérin  est  avéré,  ne  vous  inquiétez  pas. Si  on  fait  une  échographie  au  troisième  trimestre  entre  32  semaines  et  34  semaines  d’aménorrhées,  c’est  justement  pour  les  dépister  le  plus  tôt  possible  et  pour  pouvoir  vous  référer  vers  une  maternité  de  niveau  adapté,  donc  vers  une  maternité  de  niveau  2 ou  de  niveau  3,  en  fonction  du  terme  auquel  vous  êtes.  Et  dans  ce  cas-là,  on  arrive  à  les  dépister  tellement  tôt  qu’on  vous  surveille  de  façon  plus  rapprochée.    

Et  si  jamais  le  retard  de  croissance in utero  aboutit  sur  une  prématurité,  dites-vous  que  du  coup,  vous  êtes  au  bon  endroit,  dans  une  maternité  d’un  niveau  qui  permettra  de  prendre  en  charge  votre  nourrisson,  et  que  les  équipes  de  néonatalogie  qui  s’occuperont très bien de  votre  bébéprématuréet l’aideront  à  bien  grandir  plus  dans  le  ventre,  dans  votre  ventre,  mais  à  vos  côtés.  Donc,  surtout  pas  d’inquiétude.