Qu’est-ce que la colique du nourrisson?

Les coliques du nourrisson sont des pleurs ou des troubles fréquents chez un bébé en bonne santé pendant une période prolongée. Si votre bébé pleure régulièrement pendant plus de 3 heures par jour, il peut avoir des coliques. Mais jusqu’à quel âge bébé peut avoir des coliques? Les épisodes de coliques atteignent généralement un pic lorsqu’un nourrisson a environ 6 semaines et diminuent de manière significative après 3 à 4 mois. La durée des coliques est variable d’un enfant à un autre. Bien que les pleurs excessifs se résorbent avec le temps, la gestion des coliques ajoute un stress important aux soins à apporter au nouveau-né.

Les coliques ne semblent pas se produire pour une raison évidente. Parfois, rien de ce que vous faites ne soulage les pleurs du bébé. Cela peut être très frustrant pour les parents. La gestion des coliques peut ajouter du stress aux nouveaux parents déjà fatigués ou stressés.

Symptômes de la colique du nourrisson

Il est normal que les nourrissons s’agitent et pleurent, surtout pendant les trois premiers mois. Et il est difficile de définir avec précision ce qui constitue des pleurs normaux. Vous pouvez vous demander comment reconnaître la colique du nourrisson? Voici les symptômes de la colique du nourrisson : Les bébés qui ont des coliques pleurent plus que la plupart des bébés. Mais ils sont par ailleurs en bonne santé. Les coliques sont définies comme des pleurs de plus de 3 heures par jour, au moins 3 jours par semaine, pendant plus de 3 semaines. Les coliques peuvent également présenter d’autres caractéristiques :

  • Douleur ou gêne due aux gaz ou à l’indigestion.
  • Un système digestif qui n’est pas complètement développé.
  • Déséquilibre des bactéries saines dans le tube digestif.
  • Une suralimentation, sous-alimentation ou rots peu fréquents.
  • Une sensibilité au lait en poudre ou au lait maternel.
  • Allergies ou intolérances alimentaires.
  • Forme précoce de migraine infantile.
  • Réaction émotionnelle à la peur, à la frustration à l’excitation ou au stress de la famille.
  • Les nourrissons nés de mères ayant fumé pendant la grossesse ou après l’accouchement ont un risque accru de développer des coliques.

Complications dues aux coliques?

Les coliques n’entraînent pas de problèmes médicaux à court ou à long terme pour un enfant.
La colique du nourrisson est une source de stress pour les parents. Des recherches ont montré une association entre les coliques et les problèmes suivants avec le bien-être des parents:

  • Risque accru de dépression post-partum chez les mères.
  • Arrêt précoce de l’allaitement maternel.
  • Sentiments de culpabilité, d’épuisement, d’impuissance ou de colère.
  • Le syndrome du bébé secoué.

Le stress lié au fait de calmer un bébé qui pleure a parfois incité les parents à secouer leur enfant ou à lui faire du mal. Secouer un bébé peut causer de graves dommages au cerveau et la mort. Le risque de ces réactions incontrôlées est plus grand si les parents ne disposent pas d’informations sur la manière d’apaiser un enfant qui pleure, d’informations sur les coliques et du soutien nécessaire pour s’occuper d’un nourrisson souffrant de colique.

Comment diagnostiquer les coliques ?

Le médecin de votre bébé peut diagnostiquer des coliques du nourrisson. Il procédera à un examen physique et passera en revue ses antécédents et ses symptômes. Le médecin peut effectuer certains tests pour écarter d’autres problèmes éventuels. L’examen comprendra :

  • La mesure de la taille, du poids et du périmètre crânien de votre bébé.
  • Écouter le cœur, les poumons et les sons abdominaux.
  • Examiner les membres, les doigts, les orteils, les yeux, les oreilles et les organes génitaux..
  • Évaluer la réaction au toucher ou au mouvement.
  • Rechercher des signes d’éruption, d’inflammation ou d’autres signes d’infection ou d’allergies.

Vous savez maintenant qu’est ce qu’une colique et quelles peuvent être les causes. Nous allons maintenant voir que faire contre la colique du nourrisson.

Traitement de la colique du nourrisson

Si votre bébé a des coliques, il y a des choses que vous pouvez faire pour essayer d’éviter d’éventuels déclencheurs. Vous pouvez également essayer de les apaiser et de réduire les pleurs grâce à certains traitements contre la colique du nourrisson.

Colique bébé, le remède miracle

La cause principale des coliques de votre bébé sont sûrement les gaz intestinaux, car il a du mal à les expulser par lui-même. C’est pour cela que le nourrisson a un ventre gonflé, tendu et douloureux. Une cause fréquente de ces problèmes est un circuit intestinal immature, qui n’a pas encore développé le bon rythme. Une forme extrême de ces troubles gazeux est la colique. Il faut donc l’aider à évacuer ses gaz, c’est là qu’intervient notre remède miracle contre la colique du nourrisson, recommandé par nos professionnels de sante: le Windi®.

En utilisant le Windi®, vous aidez votre bébé à évacuer ses gaz. Cela prend environ une minute et l’enfant est soulagé immédiatement. Ce cathéter breveté est élaboré en tenant compte de la sécurité de l’enfant, il ne contient aucun élément détachable. Sa longueur suffit pour aller au-delà du sphincter qui bloque la sortie des gaz. Le Windi® est mou et flexible, son extrémité est arrondie pour ne causer aucune gêne au bébé. C’est le meilleur remède contre les coliques et gaz du nourrisson, utilisé et recommandé par des professionnels de sante. Le Windi est disponible sur la boutique BellyBulle: https://bellybulle.boutique/products/canule-rectale-windi.

Comment soulager la colique du nourrisson

D’autres méthodes, ou “remèdes de grand mère” permettent de soulager la colique du nourrisson. Moins efficace que le Windi dans le cas de gaz intestinaux, ces traitements peuvent aider à calmer bébé:

  • Emmener votre enfant en voiture ou en poussette.
  • Se promener avec ou bercer son bébé.
  • Envelopper votre bébé dans une couverture.
  • Donner un bain chaud à votre bébé.
  • Massez le ventre de votre enfant.
  • Faites lui écouter un bruit blanc en faisant fonctionner une machine à bruit blanc, un aspirateur ou un sèche-linge dans une pièce voisine.
  • Diminution des lumières et limitation des autres stimulations visuelles.

Les bienfaits de l’écharpe de portage contre les coliques:

Une autre solution pour soulager la colique du nourrisson. L’écharpe de portage sera un très bon allié si votre bébé a des coliques ou des reflux gastriques. Le porte-bébé fait que votre enfant reste en position verticale. L’acide gastrique et le lait restent dans son estomac et ses gaz circulent mieux dans ses intestins. La chaleur de votre corps contre son ventre va le soulager et les mouvements vont le masser. Chez BellyBulle, nous avons sélectionné une écharpe de portage en coton bio : https://bellybulle.boutique/products/echarpes-de-portage-neo-peau-a-peau-sans-noeud-ni-sangle-100-coton-bio

colique nourrisson que faire

Modifier le régime alimentaire pour soulager la colique du nourrisson

Le régime alimentaire de votre enfant

  • Si vous nourrissez votre bébé avec du lait en poudre, votre médecin peut vous suggérer d’essayer pendant une semaine un lait en poudre anti-coliques dont les protéines sont décomposées en plus petites quantités.
  • Essayez de donner à votre bébé moins de nourriture, mais plus souvent.
  • Évitez de nourrir votre bébé trop souvent ou trop rapidement.
  • Un biberon devrait durer environ 20 minutes. Si votre bébé mange plus vite, essayez d’utiliser une tétine avec un trou plus petit. Cela ralentira son alimentation.
  • Vous pouvez essayer de réchauffer le lait en poudre à la température du corps.
  • Ou essayez de nourrir votre bébé en position verticale.
  • Faites-lui faire un rot fréquemment pendant et après la tétée

Votre régime alimentaire si vous allaitez

Si les pratiques d’apaisement ou d’alimentation ne réduisent pas les pleurs ou l’irritabilité, votre médecin peut recommander un essai à court terme de changements alimentaires. Ces recommandations sont valables dans le cas de colique d’un nourrisson allaité

  • Évitez la caféine et le chocolat, qui agissent comme des stimulants.
  • Vous pouvez essayer un régime sans allergènes alimentaires courants, tels que les produits laitiers, les œufs, les noix et le blé. Cependant, si votre bébé est allergique à un aliment, il y aura probablement d’autres signes et symptômes, tels qu’une éruption cutanée, une respiration sifflante, des vomissements ou de la diarrhée.
  • Vous pouvez également essayer d’éliminer les aliments potentiellement irritants, tels que le chou ou les oignons.