Bonjour! Alors, un des sujets les plus prenants, les plus casse-têtes de cette baby shopping list, c’est les poussettes et les sièges auto.

En effet, dès qu’on rentre dans un magasin, on voit toutes ces poussettes avec toutes les supers technologies qui existent, et on est complètement perdue et on se dit, “oh la la, mais alors, quelle poussette je vais choisir pour mon nourrisson?”.

Alors, on va refaire un point sur toutes les poussettes qui existent, et les avantages et les inconvénients de chacune d’entre elles.

La première poussette qui existe, c’est la poussette standard.

La poussette standard, elle a l’avantage d’être légère généralement. Donc, il n’y a rien d’associé, il n’y a pas de siège auto, il n’y a pas de nacelle, c’est la poussette classique. Elle est légère, elle est pratique, elle est généralement peu chère, elle s’adapte de la naissance jusqu’au trois, quatre ans de l’enfant. Et voilà, c’est la poussette la plus classique, la plus standard. Donc ça, c’est le premier type de poussette qui existe.

Ensuite, vous avez les poussettes duos et les poussettes trios.

Alors, qu’est-ce que c’est? Les poussettes duos et les poussettes trios, ce sont une poussette standard sur laquelle s’adapte un siège auto, ça c’est la duo; et sur laquelle peut éventuellement s’adapter une nacelle, ça c’est la trio, d’accord.

Alors, le désavantage de ce type de poussette, c’est que la poussette standard qui est généralement associée est un petit peu plus lourde et un petit peu plus encombrante qu’une poussette standard unique. Donc ça, c’est un petit point négatif. Cependant, le siège auto qui est associé à cette poussette est généralement un siège auto plutôt de bonne qualité. Le seul inconvénient de ce siège auto c’est qu’il va que jusqu’à l’âge de 12 mois ou 15 mois.

Le système trio y associe une nacelle. Alors, pour vous faire une confidence, moi la nacelle je n’en suis pas particulièrement fan. Et je vais tout simplement vous expliquer pourquoi. C’est que la nacelle déjà ne s’utilise que jusqu’à l’âge de six mois, et ne va pas au-delà. Elle est en effet… elle peut s’adapter dans la voiture, mais elle est beaucoup moins sure et les résultats aux crash-tests sont beaucoup moins bons que pour un siège auto classique.

Et généralement, les arguments des pro-nacelles sont les personnes qui disent, “bah oui, mais la  nacelle c’est bien pour les longs trajets parce que c’est plus confortable pour le bébé”. Alors, plus confortable pour le bébé, pas sûr du tout, car en réalité la position physiologique du bébé, c’est d’avoir justement une inclinaison au niveau de la colonne vertébrale. D’ailleurs, c’est comme ça que votre bébé était dans votre ventre, la colonne vertébrale était complètement repliée sur elle-même et la position allongée favorise les reflux et les régurgitations. D’ailleurs dans certains pays, la nacelle est prohibée, et n’existe même pas.

Donc, le gros avantage de ce système duo, parce que je ne parle pas du coup du système trio, c’est en effet que le siège auto s’adapte. Le problème, c’est comme je le disais, ce siège auto ne va pas aller plus loin que 12, 15 mois. Alors, on verra après, on parlera après des différentes solutions. Et c’est là où toute la complexité de choisir la bonne poussette, c’est que ça va avec le siège auto. Donc, je vous expliquerai les différentes solutions qui s’offrent à vous par la suite en fonction de si vous avez une voiture ou si vous n’avez pas de voiture, et du coup ce que BellyBulle conseille.

Le troisième type de poussettes qui existe, ce sont les poussettes trois roues, ce qu’on appelle les poussettes joggings.

Alors, ce sont des poussettes qui sont très pratiques si vous habitez à la campagne par exemple et si les terrains sont un petit peu accidentés, parce que c’est un petit peu la poussette tout-terrain.

Le problème de cette poussette à trois roues, c’est que vous ne pourrez pas y mettre votre bébé qu’à partir de l’âge de six mois. Donc les six premier mois, il va falloir opter pour une poussette trois roues duo, avec un siège auto qui lui, s’adapte dès la naissance.

Le quatrième type de poussette qui existe, c’est la poussette cosy

C’est à dire que là, il n’y a pas du tout de poussette standard. Il s’agit juste d’un siège auto.

Alors, l’avantage de cette poussette, c’est que si on n’a pas de voiture, c’est… on a le siège auto toujours avec la poussette, donc ça c’est quand même assez pratique. Le problème, c’est qu’on reste très limité en fait, en termes de durée, car le siège auto comme je le disais, ne va généralement que jusqu’à l’âge d’un an.

Quel que soit le type de poussette que vous choisissez, il est très important que la poussette soit pratique. Il ne faut pas qu’elle soit trop encombrante, particulièrement si votre appartement n’est pas très grand. Si vous habitez en ville, il faut qu’elle soit facilement maniable. Moi, je dis  toujours à mes patientes, “assurez-vous que la poussette que vous choisissez puisse être conduite à partir d’une main”. Parce que par… qu’avec une main. Parce que parfois, votre bébé ne va pas vouloir rester dans la poussette, donc vous allez avoir le bébé d’une main et la poussette de l’autre. Donc, il faut pouvoir pousser la poussette avec une seule main. Pareil, si vous avez des escaliers chez vous, il faut que la poussette puisse être pliable juste avec une jambe et une main, parce que vous allez porter le bébé dans l’autre main.

Pensez également au lavage de votre poussette. S’il y a des petits recoins partout, que vous ne pouvez pas enlever la housse pour pouvoir la nettoyer, sachez que votre bébé va probablement régurgiter dans la poussette. Il va avoir probablement des résidus de lait ou ce genre de choses dans votre poussette. Il faut qu’elle soit facilement lavable.

Pensez également au rangement chez vous. Les poussettes duos et trios sont certes très pratiques, ils vont de la naissance jusqu’aux trois, quatre ans sauf pour le siège auto qui lui s’arrête à partir d’un an, mais ça fait quand même beaucoup d’espace. Donc pensez également un espace que vous avez chez vous pour pouvoir ranger tout ce matériel.

Et un dernier point très important, c’est le rangement qu’offre votre poussette. Parce que quand vous allez sortir, vous n’allez pas avoir que la poussette mais vous allez aussi avoir un sac… oubliez le petit sac à main très mignon. Non, vous allez opter pour le gros sac, votre sac à main en cuir, magnifique, d’une très grande marque, c’est un peu fini, à moins qu’il soit assez grand pour pouvoir y mettre toutes les couches et tout ce que contient… voilà tout ce que vous aurez besoin pour le change de votre bébé. Donc, c’est pas mal du coup d’avoir une poussette qui contient différents types de rangements et qui soit pratique de ce côté-là.

Veillez également à ce que la poussette que vous achetez comporte un système de blocage des roues. Alors généralement, elles le comportent toutes, mais c’est quand même bien de s’en assurer.

Vous l’aurez compris, le choix de la poussette va également dépendre du choix du siège auto, et oui, on adore ce sujet. Alors, on va se focaliser sur le nourrisson, d’accord. On ne va pas se focaliser sur les sièges auto… voilà, quatre, cinq, six ans, d’accord. On va se focaliser sur le nourrisson. Il existe trois types de sièges auto pour le nourrisson. Le type 0 qui va jusqu’à 10kg et du coup qui va généralement jusqu’à 10 à 12 mois, le 0+ qui va jusqu’à 13kg et qui du coup peut  pousser jusqu’au 15 mois de l’enfant, et le siège 01 dit siège évolutif qui va de la naissance jusqu’aux 4 ans de l’enfant.

Quels sont les avantages et les inconvénients de chacun de ces types de sièges auto?

Le siège auto 0 – 0+ a l’avantage de pouvoir se clipser sur des poussettes standards. Il a également comme énorme avantage d’être bien adapté à la taille d’un nourrisson et du coup d’être très sécure pour la première année du nourrisson.

Le problème du 0 – 0+, c’est qu’il faut généralement changer au bout de 12 à 15 mois. Et surtout les poussettes qui sont généralement associées à ce 0 – 0+ sont des poussettes qui sont moins légères et du coup moins pratiques.

Le siège 01 dit siège évolutif a l’énorme avantage de pouvoir durer très longtemps, puisque comme je l’ai dit, il va de la naissance jusqu’aux 4 ans de l’enfant. Il a également l’énorme avantage de pouvoir rester dans la voiture sans que vous n’y touchiez, voilà, il est juste là, présent quand vous en avez besoin.

Le problème de ce siège évolutif, c’est qu’il ne faut pas se se leurrer un siège qui est adapté à un tout petit bébé et adapté également à un enfant de 4 ans. Ce n’est pas forcément la meilleure solution en termes de sécurité car il n’est pas forcément adapté à la taille tout petit nourrisson. Donc, si vous optez pour cette solution, il ne faut pas oublier d’acheter le réducteur qui va avec, de façon à ce que s’adapte un petit peu mieux à la taille nourrisson.

Donc, suite à ce sujet, poussette – siège auto, voici les solutions que BellyBulle préconise en fonction de votre situation.

Si vous n’avez pas de voiture, quand bien même vous vous déplacez de façon occasionnelle, vous allez probablement vous déplacer en taxi ou avec la voiture d’un tiers. On ne se ballade jamais en voiture sans siège auto. On ne prend pas un bébé à l’arrière de la voiture dans les bras, ce n’est pas sécure. Donc, vous allez avoir besoin d’un siège auto de façon occasionnelle. Et dans ce cas-là, de façon à ne pas se balader avec une poussette standard et un siège auto de l’autre, on vous préconise une poussette qui contient un siège auto, donc soit un cosy qui se clipse soit une poussette duo ou vous choisissez soit la poussette soit le siège auto en fonction de vos déplacements. Mais de toute évidence, vous aurez besoin d’un siège auto clipsable.

Si vous avez une voiture, deux solutions s’offrent à vous. Soit vous achetez un siège évolutif de 0  à 4 ans que vous gardez dans la voiture. Et associé à cet achat, vous associez une poussette standard légère et très pratique. Dans ce cas-là, le siège auto reste dans la voiture, et voilà vous vous balader avec votre bébé et la poussette dans le coffre. Cette solution vous permet d’être tranquille jusqu’à l’âge de 4 ans de l’enfant. Donc, c’est sûr que c’est quand même pas mal.

Le petit souci, c’est que si vous utilisez le siège auto de façon très quotidienne, quasi tous les jours, le siège auto évolutif 0 – 4 ans, il est sécure mais il sera toujours un petit peu moins sécure qu’un siège auto 0 – 0+. Donc, il faudra trouver un bon siège auto évolutif avec un bon réducteur dans ce cas-là.

Si vous avez une voiture, la deuxième solution qui s’offre à vous, c’est de prendre une poussette duo. C’est à dire une poussette standard sur laquelle vous pouvez éventuellement clipser le siège auto.

L’avantage de cette solution, c’est que le siège auto associé à la poussette, siège auto 0 – 0+, est bien adapté à la taille d’un nourrisson. Et du coup c’est vrai que c’est une bonne solution si jamais vous utilisez votre voiture et que vous transportez votre bébé de façon quotidienne.

Le désavantage de cette solution, c’est que la poussette qui est généralement associée à une solution duo est moins légère qu’une poussette standard classique. Et surtout, vous allez devoir changer le siège auto au bout de l’âge d’un an voire 15 mois.

En ce qui concerne le siège auto, on vous conseille très fortement de ne pas l’acheter d’occasion. En effet, il est très important, si jamais vous décidez d’acheter tout de même votre siège auto d’occasion, de s’assurer que le siège auto n’a pas été victime d’accident, de connaitre l’historique du siège auto. Or, quand on achète un siège auto d’occasion, on n’est pas toujours au courant de l’historique réel de ce siège auto. Et si jamais il y a eu un accident, il est possible qu’il y a une pièce qui soit détériorée et qui ne soit pas visible.

Si jamais vous achetez un siège auto d’occasion, il est également important de bien noter le numéro de manufacture et de contacter la manufacture pour s’assurer que le produit n’a pas été rappelé.

S’assurer également que le siège auto date de moins de 5 ans. Ça c’est très important également car les règlementations ont tendance à changer. D’ailleurs, quel que soit le siège auto que vous achetez, que ce soit un siège auto d’occasion, encore une fois même si cela n’est pas recommandé, ou un siège auto neuf, il est très important que ces sièges auto bénéficient de la certification européenne, généralement mentionnée par une série de lettres et de chiffres avec une étiquette orange.

Une autre façon de transporter son bébé à l’extérieur, c’est le porte-bébé ou l’écharpe de portage.

En effet, c’est un bon moyen de faire une petite ballade à l’extérieur, car votre bébé est contre vous et se sent en toute sécurité. Mais par contre, attention, on ne transporte pas le bébé dans la voiture avec une écharpe de portage ou  un porte bébé, ça n’est pas safe, et du coup il vaut mieux opter pour le siège auto.

Si jamais vous décidez d’acheter un porte-bébé, n’hésitez pas à l’essayer en magasin aussi bien pour vous que pour votre conjoint, parce que vous n’allez pas être la seule à le porter.

Voilà alors, on a parlé du siège auto, on a parlé de la poussette, on a parlé des différentes solutions qui s’offrent à vous, on a parlé de l’écharpe de portage et du porte-bébé, on a également parlé très brièvement du sac à main, le sac de… où vous allez mettre, que vous allez transporter et que vous allez avoir tout le temps avec vous, où vous allez avoir les couches du bébé et tout le matériel du bébé pour l’extérieur. Ce n’est que le début de cette baby shopping list car la liste est plus longue encore. Je vous invite à regarder du coup la prochaine vidéo avec toutes les recommandations sur chacun des produits, avec les éléments qui sont réellement indispensables et la vidéo suivante qui concerne également ce qui se vend mais qui n’est pas forcément indispensable. Cette vidéo est disponible dans notre pack grossesse gratuit. Donc, bon courage pour votre shopping. N’hésitez pas à y amener également votre conjoint. Et à très bientôt!