Découvrez Notre Sélection de Produits de Qualité pour Futures Mamans et Bébés


Vous êtes revenue de votre échographie du troisième trimestre, et là votre médecin ou votre sage-femme vous a dit, “ah, le bébé est en siège“.

Bébé est en siège

Qu’est-ce que ça veut dire? Ça veut dire que le bébé se présente avec la tête en haut. Alors, généralement comme je le disais, on le dépiste au cours de l’échographie du troisième trimestre.

Il y a deux types de siège, il y a le siège complet, c’est à dire que le bébé a les jambes croisées en bas; et le siège décomplété, c’est à dire que le bébé fait un peu de gymnastique et il a les jambes complètement relevées, et ce sont les fesses qui se présentent en premier.

bébé en siège

Alors, il n’y a pas de problème pour accoucher naturellement avec un bébé en siège. Enfin il y a certaines conditions bien évidemment pour accoucher naturellement quand le bébé est en siège, mais c’est quand même beaucoup plus compliqué. Donc, ce qu’on conseille de faire généralement au troisième trimestre, quand on découvre que le bébé est en siège, c’est d’essayer de le tourner.

Bébé en siège, comment le retourner?

Position pour retourner un bébé en siège

Alors, on va d’abord généralement vous conseiller quelques positions pour retourner un bébé en siège. Il y a vraiment des bonnes positions qui peuvent aider le bébé à bien tourner. N’hésitez pas à demander à votre sage-femme, de vous montrer quelles sont ces positions.

Aider un bébé en siège à se retourner avec l’acupuncture

Sinon vous pouvez essayer éventuellement l’acupuncture. Il y a certaines études qui montrent que l’acupuncture présente de bons résultats pour faire tourner le bébé. Et si malgré tout ça, ça ne fonctionne pas, la limite ça va être 36 semaines d’aménorrhées, votre médecin ou votre sage-femme va probablement programmer ce qu’on appelle “une version manuelle externe“, une “VME”. Alors qu’est-ce que c’est?

Version manuelle externe

C’est lorsqu’en fait, vous allez à la maternité, et en fait c’est lorsque le médecin et la sage-femme vont essayer de tourner manuellement le bébé de l’extérieur. Alors, ça se fait à l’hôpital dans des conditions médicalisées avec un bloc opératoire à côté au cas où. Ça se fait sous surveillance, c’est à dire qu’on va quand même vérifier que le cœur du bébé va bien. Parce que parfois, en tournant le bébé, on peut tirer un petit peu sur le cordon ou sur le placenta, et hop le cœur peut ralentir, et dans ce cas-là, on arrête tout de suite. Donc, ça se fait quand même sous surveillance.

Donc à 36 semaines, on va essayer de tourner le bébé en siège. Parfois, ça fonctionne; et parfois malheureusement, ça ne marche pas. Alors dans ce cas-là, qu’est-ce qu’on fait si ça ne fonctionne pas? On va voir et on va évaluer si vous pouvez accoucher naturellement ou pas.

Accoucher naturellement avec un bébé en siège

Accouchement par voie basse ou césarienne? Alors, l’accouchement naturel d’un bébé qui se présente en siège fait grand débat auprès des équipes de médecins. Il y a des études qui montrent en fait que l’accouchement du siège est plus délétère qu’une césarienne directement programmée. Et certaines études disent, “bah oui mais alors, ces études qui montrent que l’accouchement naturel est plus délétère, en fait elle ne prennent pas en considération le fait qu’on peut faire des examens au préalable pour s’assurer que c’est possible ou pas, donc ce n’est pas si dangereux que ça…” enfin.

C’est une vraie discussion. Honnêtement, je pense qu’il est très important si vous décidez d’accoucher naturellement d’en discuter avec votre médecin ou votre sage-femme. Le choix vous appartient complètement, on ne force personne à accoucher naturellement par le siège.

Mais en tous les cas, sachez que c’est un vrai débat. Et je parle de ça parce qu’il est possible que vous soyez suivie par un gynécologue en ville qui vous dit, “ah non non, il ne faut surtout pas accoucher naturellement, c’est trop dangereux”. Parce qu’en effet, il y a des études qui montrent que l’issu est moins favorable par voie basse que par césarienne. Et puis, si vous allez, je ne sais pas, peut-être à l’hôpital public, discuter avec un médecin qui lui a l’habitude de faire des accouchements du siège. Il va vous dire, “mais non, mais pas du tout, il n’y a pas de problème si on fait des examens au préalable pour s’assurer que tout va bien, c’est beaucoup plus sûr”, enfin, voilà donc.

Faire une radio du bassin

Et vous pouvez avoir un petit peu les deux sons de cloches. Au final, sachez qu’on ne sait pas vraiment en fait, quel est le mieux. Le mieux, ça va être votre décision et ce que vous, vous choisissez, et quoi qu’il en soit, il faut que l’on respecte votre décision.  En tous les cas, enfin moi, personnellement en tant que sage-femme, je viens d’un milieu hospitalier public, et à l’hôpital, on accouche bébé en siège par voie naturelle et ça se passe, la plupart du temps, très bien. Et pourquoi? Parce qu’en fait, si jamais vous souhaitez accoucher naturellement, et que la version manuelle externe a échoué, on va vous faire une radio du bassin.

Donc, on va faire une radio du bassin pour mesurer un petit peu les différents diamètres du bassin, et pour voir s’il n’y a pas de disproportion entre la tête de votre bébé et le bassin, le risque étant que le corps sorte et que la tête reste bloquée. Alors que si on fait cette radio du bassin, à priori on confronte avec les mesures qu’on a à l’échographie, et si la radio du bassin est bonne, que l’examen du bassin, on peut examiner votre bassin cliniquement, est bon, dans ce cas-là, on pourra tout à fait vous laisser accoucher naturellement avec bébé en siège.

Il faut bien évidemment que votre grossesse se passe tout à fait normalement, qu’il n’y a pas de complications associées à la grossesse, au niveau du placenta ou d’autres pathologies associées. Mais si votre grossesse est normale, que le bébé n’est pas trop gros, et que les mesures à l’échographie montrent un bébé qui est plutôt dans la norme, que la radio du bassin est normale, il est tout à fait sûr d’accoucher naturellement.

Alors, il faut par contre être dans un centre et dans un hôpital où l’équipe a l’habitude de faire ça. Et c’est pour ça que je dis, si jamais vous ne voulez pas changer de médecin et que votre médecin vous dit, “moi, je ne suis pas du tout confortable pour accoucher les sièges”, dans ce cas-là, il ne faut pas le forcer, parce qu’en effet, il faut que ça soit fait auprès de professionnels de la santé qui ont l’habitude de ce genre de pratique.

Par contre, si votre médecin refuse de vous accoucher naturellement parce qu’il estime que c’est trop dangereux, et que vraiment, vous voulez vraiment accoucher naturellement, n’hésitez pas dans ce cas-là à essayer de consulter d’autres équipes médicales qui, eux sont plutôt favorables à l’accouchement naturel.

Un bébé en siège peut se retourner dans les dernières semaines

Alors, si jamais il est planifié d’accoucher naturellement et que votre bébé est en siège, alors déjà sachez qu’il n’est jamais trop tard pour votre bébé de se retourner. Alors, pour partager un petit peu mon expérience personnelle, moi je travaillais à l’hôpital, et une de mes patientes, son bébé était en siège, et on a essayé de faire la version manuelle  externe à 36 semaines qui a échoué, on a fait la radio du bassin qui a montré malheureusement que le bassin est un petit peu trop étroit, et du coup elle était programmée pour une césarienne.

La veille de sa césarienne, elle vient à l’hôpital pour être hospitalisée, et là, on fait une petite échographie, je lui dis quand même, « on va vérifier »,  avant de rentrer au bloc, et là le bébé avait la tête en bas. Donc, et là c’était planifié à 39 semaines d’aménorrhées. Donc vous voyez, alors qu’elle avait vu sa sage-femme à 38 et demi et que le bébé était encore en siège, et bah à 39, le bébé n’était plus en siège. Donc, il n’est jamais trop tard déjà.

Déroulement d’un accouchement avec un bébé en siège

Et sachez que si vous décidez d’accoucher naturellement, que les conditions sont favorables, que l’équipe est d’accord, que la radio du bassin est normale, dans ce cas-là, sachez que votre accouchement va être quand même très surveillé. Donc, le cœur du bébé sera écouté en continu, vous ne pourrez pas forcément bouger dans toutes les positions que vous avez envie. Une fois que… on ne vous autorisera pas en tous les cas à ce que le col s’ouvre doucement, on préférera que le col s’ouvre de manière régulière.

A partir du moment où il n’y a pas de progression de la dilatation, on ne va pas pouvoir vous laisser trop longtemps comme un accouchement avec la tête en bas. Donc, on va être beaucoup plus sévère finalement en cours de votre travail. Au moment de l’accouchement, il est possible qu’on vous transfère directement au bloc opératoire en cas d’urgence, comme ça on est directement sur place et on peut agir. Donc, ne vous inquiétez pas si jamais un accouchement du siège est prévu, et qu’il y a beaucoup de monde autour de vous, que vous passez dans une autre salle, c’est les précautions à prendre en tous les cas pour s’assurer que, d’un point de vue de la sécurité médicale, tous les critères sont réunis.

Si jamais vous accouchez naturellement par le siège, ne soyez pas surprise, il peut y avoir des manœuvres qui sont un petit peu plus robustes, j’ai envie de dire. Que pour un accouchement par la tête, je vous invite à discuter de tous les détails avec l’équipe médicale qui vous prendra en charge au sein de votre maternité. Et sachez en tous les cas que, quelle que soit la décision que vous prenez, que ce soit une césarienne ou que ce soit un accouchement par voie naturelle, la décision vous appartient, et elle sera la bonne à partir du moment où elle est bien informée.