Peut-on vraiment influencer le sexe de son enfant pendant la grossesse ?

Avoir une préférence pour le sexe de son prochain enfant est vieux comme Hérode pour des questions religieuses, par tradition familiale ou pour équilibrer le foyer lorsqu’un couple a déjà donné naissance à plusieurs bébés de même sexe.

Il suffit de surfer sur internet pour s’apercevoir de l’ampleur de la demande… Mais on y trouve aussi des tas de recettes farfelues qui remontent au Moyen-Âge : pincer le testicule droit pendant le coït pour avoir une fille, manger des testicules de lapin ou procréer par beau temps pour avoir un garçon, penser fort au sexe du futur enfant pendant le début de la grossesse pour orienter son évolution…

Alors, il y a plein de mythes autour de ça, la forme du ventre, le type de régime alimentaire que vous avez etc. Sachez que les études médicales nous montrent que malheureusement c’est un peu un jeu de hasard et que le sexe du bébé est déterminé par une combinaison de chromosome qui est déterminée généralement par le spermatozoïde. Donc, quel est le spermatozoïde qui va rentrer en contact avec l’ovule ? Ben voilà, ça c’est un petit peu un critère indépendant de ce que l’on peut contrôler. Donc, il n’y a aucune étude qui montre que l’on peut choisir le sexe de son bébé. Après, si cela vous amuse, pourquoi pas ? Ce n’est pas dangereux pour votre grossesse, cela n’affecte en rien le reste du suivi de votre grossesse. Mais voilà, on ne peut pas tout contrôler.