Bonjour ! Alors au cours de votre grossesse, vous allez avoir différents check up, vous allez avoir différents tests, différentes échographies. Mais alors toutes ces échographies, à quoi elles servent ? Il n’y en a pas énormément, il y en a trois principales et une accessoire qui peut être réalisée généralement en tout début de grossesse.

La toute première échographie est réalisée généralement entre 7 et 10 semaines d’aménorrhées. Donc, cette échographie nous permet de localiser la grossesse, s’assurer que la grossesse est bien intra-utérine, qu’elle n’est pas dans les trompes ou dans l’abdomen, qu’elle est bien au niveau de l’utérus. Donc ça, c’est le rôle de la première échographie. Et après, il y a trois échographies principales en cours de votre grossesse : une à 12 semaines, une à 22 semaines et une à 32 semaines.

Celle des 12 semaines, c’est une échographie qui va nous permettre de voir que les premières structures cérébrales ou les membres de votre bébé sont bien formés, donc on verra les petits bras, les petites jambes, la tête, les premières structures cérébrales. Et cela nous permet également de nous assurer que les intestins sont bien rentrés à l’intérieur par exemple. Il y a des petites structures primitives qu’on peut d’ores et déjà apercevoir à 12 semaines. Mais surtout et surtout, cette échographie nous permet de mesurer ce qu’on appelle la clarté nucale. C’est l’épaisseur de la nuque de votre bébé. Cette clarté nucale va nous permettre de calculer un risque de trisomie 21 et de maladies génétiques. Plus la nuque est épaisse et plus le risque est important, plus la nuque est fine et plus le risque est faible. Sachez qu’une nuque épaisse ne veut pas forcément dire qu’il y a quelque chose, ne veut pas forcément dire qu’il y a une maladie génétique. On va généralement faire des tests complémentaires, prise de sang, test ADN, amniocentèse pour confirmer ou infirmer le diagnostic. Et de la même manière, une nuque très très très fine, c’est un très faible risque mais cela ne veut pas dire non plus qu’il n’y a rien du tout.

Cette toute première échographie va également nous permettre de nous assurer qu’il n’y a qu’un seul fœtus ou de voir s’il y en a deux ou trois. Ça c’est en effet important et ça pour cela qu’elle est réalisée très tôt. S’il y a une grossesse multiple, on va pouvoir voir s’il y a un seul placenta, deux placentas, deux poches ou une poche. Donc, c’est une échographie qui peut nous donner d’ores et déjà beaucoup de renseignements.

Cette toute première échographie va également nous permettre de nous assurer que la grossesse est évolutive. Parfois un test de grossesse positif ne veut pas forcément dire que la grossesse est évolutive et parfois on n’arrive pas à trouver le cœur. Donc toute première échographie entre 7 et 10 semaines, s’assurer que… enfin voir combien il y a de fœtus, s’assurer que la grossesse est viable et qu’elle est située au bon endroit. C’est également l’occasion pour nous de vérifier les ovaires, de vérifier les trompes, de vérifier le col, donc toutes les annexes… 

La deuxième échographie est réalisée autour de 22 semaines d’aménorrhées, entre 22 et 24 semaines d’aménorrhées plus exactement. Et cette deuxième échographie est très importante parce qu’elle va nous permettre de nous assurer que tous les organes sont bien développés. Après 20 semaines, tous les organes de votre bébé sont en place, le cœur, les reins, le cerveau, enfin voilà donc tout est là, donc tout est présent. Et à ce stade-là de la grossesse, votre bébé n’est pas trop gros, ce qui nous permet de pouvoir distinguer chacun des organes et nous assurer qu’ils sont bien formés et qu’il n’y a pas de problème anatomique et malformatif. 

La troisième échographie qui est réalisée en cours de grossesse, c’est celle qui est entre 30 et 34 semaines d’aménorrhées, donc autour de 32 semaines d’aménorrhées. Et cette échographie a pour but de nous assurer que votre bébé grandisse bien. Elle s’appelle, elle est dite « échographie de croissance ». Donc, on va reporter chacune des mesures sur des courbes. Et cette échographie nous permet de diagnostiquer d’éventuel retard de croissance intra-utérin par exemple.

Au cours de chaque échographie, on va non seulement mesurer votre bébé, s’assurer qu’il n’y a pas de malformation mais également vérifier la localisation de votre placenta. Cela va nous permettre de nous assurer que le placenta n’est pas bas inséré, donc qu’il n’est pas trop proche du col et que du coup il n’y a pas un risque de saignement. Cela va nous permettre de mesurer la quantité de liquide, nous assurer que votre bébé possède une piscine bien remplie car une faible quantité de liquide peut être un signe de problème au niveau du rein ou en fin de grossesse de placenta un petit peu trop vieux. Donc en plus de tous ces petits détails de développement des différents organes et de mesures, on va en même temps regarder de part et d’autre que toutes les structures de la grossesse sont bien en place.

Il est tout à fait possible que vous ayez des toutes petites échographies supplémentaires en très fin de grossesse autour de votre terme, autour de 40, 41 semaines d’aménorrhées. Ces petites échographies nous permettent de vérifier que le placenta fonctionne toujours. Donc, ce sont des échographies qui sont très rapides qui nous permettent généralement juste de vérifier la quantité de liquide pour nous assurer que vous pouvez continuer votre grossesse au-delà du terme.