Nous en avons déjà parlé dans notre article (L’hygiène de vie pendant la grossesse: conseils et principes), mais il nous paraît nécéssaire d’en redire un mot car malgré les recommandations et les actions de prévention, il y a encore trop de femmes enceintes qui fument. 

Sachez qu’il est important de s’arrêter de fumer lorsqu’on attend un enfant. L’Académie de médecine recommande cet arrêt dès que la grossesse est constatée. 

Voici un ensemble d’informations sur le sujet, non pas pour vous juger mais pour vous informer:

Comment la fumée de cigarette vous affecte vous et votre bébé durant la grossesse?

Fumer pendant la grossesse peut nuire à votre santé et à celle de votre bébé avant, pendant et après sa naissance. La nicotine (la substance que l’on trouve dans les cigarettes et qui créée l’addiction), le monoxyde de carbone, le plomb, l’arsenic et les nombreux autres poisons que vous inhalez lorsque vous fumez passent par le sang et vont directement à votre enfant. Fumer alors que vous êtes enceinte pourrait avoir certaines conséquences comme :

  • L’oxygène dont vous et votre bébé avez besoin qui diminue.
  • Les battements du cœur de votre bébé qui augmentent.
  • Un risque plus élevé de faire une fausse-couche ou de donner naissance à un enfant mort-né.
  • Un risque plus élevé d’accoucher prématurément et/ou de mettre au monde un bébé dont le poids est insuffisant.
  • Un risque plus élevé que votre enfant développe des troubles respiratoires.

Plus vous fumez et plus votre enfant a de risques de développer les problèmes cités ci-dessus, et bien d’autres encore. En effet, les statistiques montrent qu’il y a un rapport entre le poids de l’enfant à la naissance et le nombre de cigarettes fumées par la future mère; le placenta fonctionne moins bien et la croissance du bébé en pâtit. D’autres part, chez les grandes fumeuses (plus de 15 à 20 cigarettes), les accouchements prématurés sont deux fois plus fréquents. 

A quel point une fumeuse passive peut affecter sa santé et celle de son bébé?

La fumée secondaire (que l’on connaît aussi sous le nom de « fumée passive » ou « tabagisme environnemental passif ») est une combinaison entre la fumée que dégage une cigarette et celle recrachée par le fumeur. La fumée se dégageant de la fin d’une cigarette ou d’un cigare contient plus de substances contagieuses (goudron, monoxyde de carbone, nicotine et autres) que la fumée inhalée par un fumeur.

Être fumeuse passive augmente vos risques – à tous les deux – de développer un cancer des poumons, une maladie cardiaque, des emphysèmes, des allergies, de l’asthme et bien d’autres problèmes de santé.

Les bébés exposés à la fumée de cigarette peuvent avoir une capacité pulmonaire amoindrie et avoir plus de risques d’être frappé par la mort subite du nourrisson (MSN).

Que se passera-t’il si je continue de fumer après la naissance de mon bébé?

Si vous continuez de fumer après la naissance de votre bébé, vous augmentez son risque de développer certaines maladies et certains problèmes comme :

  • Des rhumes fréquents
  • Des bronchites et des pneumonies
  • De l’asthme
  • Une toux chronique
  • Des infections des oreilles
  • Une pression artérielle élevée
  • Des problèmes d’apprentissage et comportementaux lorsqu’il sera un peu plus grand.

Pourquoi devrais-je arrêter de fumer ?

En arrêtant de fumer, vous :

  • Prolongez votre espérance de vie.
  • Diminuez les risques d’avoir des maladies cardiaques.
  • Diminuez les risques d’avoir un cancer des poumons, de la gorge, de la bouche, du pancréas et de la vessie.
  • Diminuez les risques de développer des problèmes respiratoires, comme la maladie pulmonaire obstructive chronique (BPCO), l’asthme et les emphysèmes. 
  • Diminuez les risques d’allergies.
  • Êtes plus en forme.
  • Avez meilleure apparence (vous aurez moins de rides et votre visage aura un meilleur teint; vos doigts et vos dents ne jauniront plus).
  • Récupérez votre odorat et votre goût.
  • Serez en bonne santé et vous aurez une meilleure estime de vous`même.
  • Economisez de l’argent.

Comment arrêter de fumer ?

Chaque fumeur est différent et les habitudes de chacun sont différentes; c’est pour cela qu’une seule méthode pour arrêter de fumer ne peut convenir à tous.

Voici quelques idées :

  • Cachez vos allumettes, vos briquets et vos cendriers.
  • Dès que vous avez une envie pressante de fumer, inspirez profondément et retenez votre respiration pendant 10 secondes.
  • Faites de votre maison un endroit non-fumeur.
  • Demandez aux fumeurs de ne pas fumer autour de vous.
  • Diminuez votre consommation de caféine. La caféine stimule votre envie de fumer. Évitez l’alcool qui pourrait aussi augmenter votre envie de fumer et qui est dangereux pour votre enfant.
  • Changez les habitudes liées à la cigarette. Si vous fumiez pendant que vous conduisiez ou lorsque vous étiez stressée, essayez de remplacer la cigarette par quelque chose d’autre.
  • Gardez des bonbons à la menthe ou des chewing-gums (sans sucre) à portée de main pour les moments où vous aurez envie de fumer.
  • Pour ne pas penser à la cigarette et pour être moins stressée, occupez-vous.
  • Promenez-vous, faites de l’exercice ou lisez un livre.
  • Cherchez du soutien en joignant un groupe ou un programme pour arrêter de fumer.
  • N’allez pas dans des endroits où il y a beaucoup de fumeurs comme les bars, les discothèques ou dans les coins fumeurs des restaurants.

A savoir: Certaines maternités ont mis en place des consultations de tabacologie, assurées par des sages-femmes tabacologues. Vous pouvez également contacter Tabac-Info-Service: Par téléphone (3989) ou sur internet: https://www.tabac-info-service.fr/.

Est-ce que je devrais prendre des substituts pour arrêter de fumer ?

Les chewing-gums à la nicotine et les patchs libèrent de la nicotine dans le sang de celui qui cherche à arrêter de fumer. Même si ces produits réduisent le manque et aident le fumeur à se sevrer, la nicotine est  toxique et potentiellement dangereuse pour le fœtus ou pour l’enfant qui se nourrit au sein. Par conséquent, nous déconseillons aux femmes enceintes essayant d’arrêter la cigarette d’utiliser des produits à base de nicotine. Mais attention l’emploi de patch à la nicotine pour aider à s’arrêter est autorisé sous surveillance médicale. 

Comment vais-je me sentir lorsque j’aurai arrêté ?

Vous sentirez les bienfaits de l’arrêt du tabac dès les premiers jours. Lorsque vous aurez arrêté, votre cœur et celui de votre bébé battront de nouveau normalement; votre enfant aura moins de risques de développer des problèmes respiratoires.

Comme votre organisme est habitué à la nicotine (la substance qui rend accro à la cigarette) vous souffrirez probablement du manque. Vous pourriez avoir envie de fumer ou être irritée; vous pourriez être fatiguée ou être affamée; vous pourriez tousser, avoir des maux de tête ou des difficultés à vous concentrer.

Le manque est temporaire: il passera au bout de 10 à 14 jours. Lorsque vous vous sentirez en manque, contrôlez-vous. Rappelez-vous les raisons de cet arrêt et souvenez-vous que tous ces symptômes sont le signe que votre corps est en train de guérir et qu’il s’habitue à l’absence de nicotine. Dites-vous qu’il est plus facile de se sevrer que de guérir des maladies causées par la cigarette.

Même après le sevrage, vous aurez envie de fumer. Cependant, ces envies ne durent pas et disparaissent que vous fumiez ou non, alors ne fumez pas.

Si vous fumez de nouveau (ce que l’on appelle une « rechute »), ne perdez pas espoir; 75% des personnes arrêtant de fumer rechutent. La plupart des fumeurs doivent essayer d’arrêter plusieurs fois avant d’y arriver. Si vous rechutez, n’abandonnez pas. Prévoyez le moment où vous arrêterez de nouveau et pensez à la façon dont vous vous y prendrez pour ne pas fumer si jamais l’envie vous prenait.

N’hésitez pas à vous faire aider par des professionnels!