Bonjour à toutes! Alors voilà, c’est le moment tant attendu du deuxième trimestre, la liste de shopping pour le bébé.

Alors, quand on rentre dans un magasin de puériculture, généralement on se sent un petit peu perdu. Il y en a partout, de toutes les marques, de toutes les couleurs, est-ce que j’en ai besoin? Est-ce que j’en ai pas besoin? Voilà. Est-ce que j’aurais assez de place à la maison? Alors, ça aussi, c’est la grande question. Donc du coup, on va revoir un petit peu vraiment les produits indispensables à acheter pour votre bébé.

Alors, d’abord, les vêtements.

Alors, beaucoup de gens vont vous dire, « n’achètes surtout pas du nouveau-né, ça ne va pas durer, voilà, il faut plutôt acheter du un mois ». Alors, c’est vrai et pas vrai en même temps. Si votre bébé a un poids normal, que ce n’est pas un bébé de plus de 4kg, la taille nouveau-né va vous durer quand même un petit moment, ça va durer à peu près trois semaines, trois semaines voire même parfois un mois. Pourquoi? Parce que votre bébé va d’abord perdre du poids, et du coup la taille un mois, ça risque quand même d’être un petit peu grand, donc il faut quand même acheter des tailles nouveau-né.

Alors moi, je vous conseille également de compléter en effet avec du un mois et du  trois mois parce que de toute évidence, les deux-trois premiers mois, vous n’aurez pas le temps de faire du shopping. Donc, prévoyez la quantité au moins pour les trois premiers mois.

Alors, au niveau des vêtements pour le bébé, il faut acheter en effet des petits bodys. Alors, si le bébé est prévu pour l’été, achetez des bodys manches courtes, taille nouveau-né. Si le bébé est prévu pour l’hiver, achetez des bodys manches longues. Préconisez plutôt les bodys qu’on enfile en mode kimono, vous voyez, qui se ferment avec des boutons pression, plutôt que les bodys qui s’enfilent par la tête, ce n’est vraiment pas pratique.

Alors, prévoir également des vêtements de jour, donc une petite robe avec des petits collants pour l’hiver, pour les petites filles, des petits leggings, un pantalon, un t-shirt… voilà alors. De toute évidence, le premier mois, généralement votre bébé sera plus souvent en pyjama, donc il va falloir prévoir quand même pas mal de pyjamas. Mais c’est bien d’avoir aussi des vêtements de jour pour présenter la famille, quand vous allez en rendez-vous médicaux, etc.

Ne pas oublier dans les vêtements également un petit cardigan, un petit sweater aussi parce que les gens ont toujours un peu de mal à savoir comment habiller le bébé, est-ce que le bébé a trop chaud, est-ce que le bébé a trop froid. Dites-vous en fait que votre bébé va porter une couche de plus que vous. Donc, vous voyez comment vous vous êtes habillée, vous rajoutez une couche supplémentaire, et la couche supplémentaire, ça peut être justement un petit cardigan, un petit gilet.

Le chapeau. Alors le chapeau est utile pour les premiers jours, après on n’utilise plus de chapeau, ça ne sert plus à grand-chose par la suite, donc les premiers jours, généralement la première semaine ou les trois premiers jours à la maternité. Pourquoi? Parce qu’au début, votre bébé va avoir tendance à se refroidir assez rapidement, et pour éviter les pertes de chaleur qui se font principalement par la tête, on préfère mettre un petit chapeau au bébé pour les premiers jours.

Prévoyez également des petits gants. Pourquoi? Parce qu’en fait, les ongles des bébés sont quand même assez longs, ils ont tendance à se griffer, et du coup c’est peut-être un petit peu tôt pour couper les ongles du bébé, alors il faut prévoir pour ça des petits gants, à mettre dans votre valise de maternité.

Des chaussettes. Prévoyez-en la quantité, cinq à sept paires au moins.

Prévoyez également les gigoteuses. En effet, on ne préconise plus maintenant de couvrir les bébés avec les couvertures la nuit, du fait du risque de mort subite du nourrisson. Du coup maintenant, on est plutôt sur la gigoteuse, aussi appelée turbulette. Alors, il faut prévoir une gigoteuse qui soit de la bonne taille, ne prévoyez pas une gigoteuse  de six mois pour un nourrisson, de la bonne saison hein, il ne faut pas couvrir l’enfant de trop. Donc, ne prévoyez pas une gigoteuse hiver si vous accouchez en plein mois de juillet.

Et ce qu’on préconise aussi maintenant aujourd’hui, et qui revient beaucoup à la mode, c’est l’emmaillotage. Alors, l’emmaillotage, ça se fait avec des langes spéciaux. Donc, ça, c’est un lange d’emmaillotage par exemple. Ne pas emmailloter un bébé avec une couverture, un lange d’emmaillotage c’est très grand, ça fait à peu près 1,20m sur 1,20m. Et le tissu est très léger. Donc, pourquoi? Parce qu’on fait plusieurs couches, donc du coup si on fait plusieurs couches avec un tissu épais, avec une couverture, c’est trop dangereux pour le bébé, donc un lange d’emmaillotage spécialisé pour l’emmaillotage, 1,20m sur 1,20m c’est très bien.

Et vous avez maintenant, ce qui se fait beaucoup, ce sont des gigoteuses comme celle-ci, voilà, une gigoteuse tout à fait normale associée à un emmaillotage. Donc, c’est vraiment pas mal. Alors voilà, ça se met comme ça. Et on emmaillote le bébé dans la gigoteuse, ce qui permet de ne pas se prendre trop la tête avec la technique d’emmaillotage. Et cette gigoteuse emmaillotage respecte tout à fait les normes pour la mort subite du nourrisson. Pourquoi ? Parce qu’elle est légère, le bébé n’est pas trop serré, les jambes peuvent se mouvoir assez facilement. Donc, c’est aussi préconisée et je trouve que c’est, personnellement, je me rends compte que, au cours de mon expérience, je trouve que c’est quand même plutôt un bon produit.

Sinon, vous pouvez tout simplement acheter une gigoteuse classique. Maintenant, on va voir aux cours sur les soins du nouveau-né, comment emmailloter le bébé et quels sont les avantages de l’emmaillotage? Mais il est vrai qu’il y a beaucoup de bébés qui se sentent beaucoup mieux emmaillotés et qui passent de meilleures nuits emmaillotés. Donc, gardez quand même cette option en tête.

Alors, on va passer maintenant à tout ce que vous avez besoin pour que votre bébé passe une bonne nuit et surtout une nuit en toute sécurité.

Alors, on a tous entendu parler de la mort subite du nourrisson. On va encore en parler aux cours de préparations à l’accouchement sur les soins des nouveau-nés. C’est un  sujet qui est important et aussi auquel il faut prêter attention. Et c’est surtout des choses très simples à appliquer mais qui ont un effet très très sécurisant et qui diminue considérablement le risque. Donc, c’est plein de petites choses qu’il faut considérer avant d’acheter ce qu’il faut pour que votre bébé passe une bonne nuit.

Alors, le lit d’abord. Donc, votre bébé peut dormir le premier mois dans un petit lit que vous, qui sera à côté du vôtre. Mais très rapidement, il va falloir passer à un lit plus grand, généralement après un mois. On préconise des lits avec des barreaux. Pourquoi? Parce que ça permet à l’air de circuler. Et de ce fait, on déconseille très très fortement le tour de lit. Alors, je suis désolée, je sais qu’il y a beaucoup de mes patientes qui sont très tristes d’entendre que le tour de lit n’est plus recommandé. Mais c’est vraiment dangereux, il y a eu des cas de suffocation de nourrisson quand bien même vous pensez que votre bébé ne peut pas rouler jusqu’au bord du lit. Il y a quand même un risque de suffocation et du coup on ne préconise vraiment pas. On préfère que l’air puisse rentrer et sortir.

Donc toujours au niveau du lit, donc comme je le disais, un lit à barreaux en bois, évitez la peinture. Il est déconseillé d’acheter un lit d’occasion surtout si la peinture s’écaille. Et associé à ce lit, il faut acheter le matelas qui convient. Il ne s’agit pas d’acheter un matelas dans une marque, un lit d’une autre marque, parce qu’en fait, il faut que le matelas fit parfaitement avec la structure du lit. Il faut que ça soit… il faut que la taille soit exactement celle de la structure du lit. Vous ne devriez pas être capable de placer plus de deux doigts entre le matelas et la structure du lit. Si vous placez plus de deux doigts, il y a un risque que le bébé roule dans l’espace qu’il y a entre le matelas et le lit, et du coup il y a un risque de suffocation.

Toujours au niveau du matelas, il est très important que le matelas soit bien ferme. Le matelas mou n’est absolument pas recommandé, les matelas qui gardent la forme de la tête du bébé pour éviter la tête plate, ne sont pas recommandés. Le matelas doit être ferme et doit être recouvert d’un drap qui fit parfaitement. Il ne faut pas que le drap soit trop grand, il ne faut pas non plus que le drap soit trop petit bien évidemment.

Le lit doit être complètement vide. Il n’y a pas de coussins autour du bébé, il n’y a pas  de jouets autour du bébé. C’est le bébé dans sa gigoteuse, sur un matelas bien ferme recouvert d’un drap qui fit parfaitement à la taille du matelas.

Si vous avez peur que votre bébé ait la tête plate, ce qu’on ‘appelle la plagiocéphalie, on en parlera aux cours sur les soins du nouveau-né, n’achetez pas d’oreillers spéciaux anti-tête plate. La meilleure chose à acheter et du coup, c’est le deuxième objet de cette shopping list dans la section « sommeil de votre bébé », c’est « le mobile ». Alors, ça peut paraître stupide, mais en fait, votre bébé va regarder le mobile et du coup, ça va lui permettre de tourner la tête à droite à gauche, et de ce fait d’éviter de dormir toujours sur le même côté de la tête, et du coup d’avoir ce qu’on appelle « la tête plate », une plagiocéphalie.

Alors, aujourd’hui, il existe des lits qui s’accrochent et qui se collent directement à votre lit à vous. Ce qui s’appelle le « co-sleeping » en anglais. Alors, les recommandations ne sont pas très claires là-dessus. Ils ne sont pas forcément très recommandés. Si vous pouvez éviter, c’est mieux. Maintenant, il est vrai que ça favorise aussi l’allaitement, donc c’est un peu à peser dans la balance. En tous les cas, essayez de faire en sorte que le lit soit vraiment dans la continuité du vôtre, si vous décidez d’acheter ce type de lit, et qu’il respecte les critères que j’ai énoncés précédemment, notamment en ce qui concerne la fermeté du matelas, en ce qui concerne l’espace qu’il y a entre le matelas et la structure du lit, et entre le matelas du bébé et votre matelas pas plus de deux doigts, et surtout que l’air puisse circuler, j’insiste, les lits qui sont complètement confinés ne permettent pas à l’air de circuler, du coup augmente le risque de la mort subite du nourrisson.

Donc, pour la chambre du bébé, on a vu le lit à barreaux, le matelas, les draps pour le matelas, le mobile pour la prévention de la plagiocéphalie, une couverture. Donc, une couverture en effet, c’est nécessaire comme je le disais par pour la nuit mais plus quand vous sortez pour couvrir le bébé dans la poussette, ou à la maison quand vous avez le bébé avec vous. Pour pas qu’il ait trop froid.

La tétine. Alors, ça c’est le grand débat aussi. En effet, la tétine n’est pas vraiment recommandée parce qu’on sait que ça peut provoquer des dommages au niveau dentaire,  au niveau du développement des structures au niveau de la bouche, qu’on sait que ça peut interférer avec l’allaitement. Alors après, il y a aussi des réalités, j’ai fait du babysitting et je dois avouer que la tétine, ça peut parfois quand même sauver. Du coup, je recommande généralement d’en avoir une au cas où.

Une veilleuse. Alors, la veilleuse, on n’y pense pas forcément mais c’est aussi très important. Sachez que les premiers mois, votre bébé va probablement dormir dans votre chambre. D’ailleurs, il est recommandé pour votre bébé de dormir dans la même chambre que vous les premiers mois. Et vous allez constamment allumer et éteindre la lumière si vous n’avez pas une petite veilleuse. Donc, ça c’est l’élément important également de la baby shopping list.

Alors, j’avais également noté un thermomètre pour la chambre du bébé. Ça c’est très important aussi. Toujours dans l’esprit des recommandations contre la mort subite du nourrisson, il faut que la température de la chambre ne soit pas trop élevée. On va en parler aux cours sur les soins du nouveau-né.

Ce que vous pouvez également avoir dans la chambre du bébé, c’est un petit transat. Alors, il ne sera pas forcément dans la chambre du bébé mais vous pouvez également l’avoir dans le salon. Je trouve que c’est en effet, pas si indispensable que ça. Les bébés ont généralement après le repas quelques petits reflux, quelques petites régurgitations, et du coup ça nous permet de mettre le bébé dans le transat quelques instants après le repas pour éviter ce genre de petits soucis. On ne conseille cependant pas au bébé de passer toutes les nuits dans le transat, surtout pas, de ne pas passer trop trop de temps dans le transat. Donc, c’est vraiment post prandial, on va dire post tétée, pour aider le bébé à digérer et à éviter les reflux.

Alors, pour tout ce qui concerne l’alimentation maintenant.

Donc, un coussin d’allaitement. Alors, ça c’est important. Je vous conseille même pourquoi pas de l’acheter au cours du troisième trimestre parce qu’il va vous aider à passer de bonnes nuits. Il y a différents types de coussins d’allaitement. Il y a des grands coussins d’allaitement avec des microbilles qui sont vraiment pas mal parce que du coup ça vous permet d’adapter la forme et puis de tester différentes positions. C’est le coussin  que… le coussin microbilles, c’est celui qui est idéal pour passer de meilleures nuits au troisième trimestre. Le problème de ces coussins-là, c’est qu’ils ont tendance à se raplatir avec le temps, et du coup il faut les remplir régulièrement. Sinon, vous avez des coussins d’allaitement qui sont déjà préformés. Le problème, c’est qu’il faut en trouver un qui soit bien à votre taille; et surtout on n’arrive pas forcément à le manier au mieux pour trouver la bonne position.

Alors, les petits langes, pas forcément… ça ressemble un petit peu au lange d’emmaillotage mais en beaucoup plus petit. Ils sont vraiment plus petits. Vous allez les utiliser pour tout, clairement il va y en avoir partout. Vous allez mettre au fond de la poussette, vous allez le mettre sur votre épaule quand le bébé va faire son rot, vous allez l’utiliser pour essuyer la bouche du bébé au moment de l’allaitement, enfin, vous allez un peu l’utiliser pour tout et du coup j’en conseille au moins entre cinq et dix, facile.

Alors, du lait en poudre. Donc le lait en poudre, c’est sûr que bon l’allaitement maternel est préconisé, on en reparlera aux cours de préparations à l’accouchement, mais l’allaitement maternel, c’est quand même ce qu’il y a le mieux aussi bien pour vous que pour votre bébé. Cependant, au cas où, c’est quand même pas mal d’avoir au moins une boîte de lait en poudre. Alors, il faut du lait en poudre premier âge ou alors du lait en poudre relais si vous souhaitez allaiter.

Après, il y a différents types de lait en poudre, lait en poudre anti-régurgitation, lait en poudre anti-reflux, enfin. Prévoyez d’abord un premier âge et voyez ce que ça donne. Si jamais votre bébé a des reflux ou des régurgitations, par la suite, vous pourrez éventuellement envisager de changer. Donc, prévoyez quand même une boîte de lait en poudre premier âge, quelle que soit la marque, honnêtement ils s’équivalent un peu tous. Voilà, prenez une marque qui est facile à trouver aux alentours de chez vous.

Alors, avec le lait en poudre, ce que je vous conseille aussi et c’est un peu bête mais ça a une réelle d’utilité, c’est ces petits… voilà ces petits pots dans lequel vous allez mettre en fait une dose de lait en poudre, et alors du coup c’est des pots qui s’empilent les uns sur les autres, et chaque pot contient une dose. Ce qui fait que quand vous sortez à l’extérieur, vous n’avez pas besoin d’emporter toute la boîte avec vous. Vous prenez juste le nombre de portions dont vous avez besoin. Donc, c’est quand même assez utile.

Un autre objet très utile pour le voyage et l’alimentation, ce sont ces petites tétines qui s’adaptent directement sur les bouteilles. Et c’est vrai que c’est quand même très pratique, vous n’avez pas besoin de vous trimbaler avec les biberons. Vous prenez juste des bouteilles d’eau, vous rajoutez le lait en poudre qui est contenu dans la petite boîte unitaire pour le voyage. Vous adaptez la tétine dessus et le biberon est prêt.

Alors, les biberons. Alors, là aussi, il y en a de toutes les marques, de toutes les formes, anti-coliques, etc. Ça ne manque pas… la diversité ne manque pas. Alors, il y a deux choses à considérer, il y a le biberon et la tétine.

En termes de biberon, c’est-à-dire de bouteille en elle-même, il y a des biberons en plastique et des biberons en verre. Alors, le biberon en verre a l’avantage en effet d’être plus naturel, voilà, c’est une matière qui est plutôt à base de sable, plutôt naturel. Le problème du biberon en verre, c’est que ce n’est pas très pratique à transporter, c’est quand même assez lourd, ça casse enfin… voilà. Donc, ça a ses avantages et ses inconvénients.

Le biberon en plastique a lui l’avantage d’être très léger, facilement transportable, c’est un petit peu moins naturel mais c’est quand même un petit peu plus pratique. Attention à ce que le plastique ne contienne pas de bisphénol-A, même si à l’heure d’aujourd’hui, la plupart des marques l’ont retiré de leurs fabrications.

En ce qui concerne les tétines, donc, il y a trois matières différentes pour les tétines, il y a le silicone, le latex et le caoutchouc. Donc en ce qu… honnêtement, il n’y a pas… encore une fois, il n’y a pas vraiment de… chacun a des pour et des contre. Il n’y a pas vraiment de recommandations. Attention cependant au latex, il y a des risques d’allergie, donc si dans votre famille, il y a des antécédents d’allergie au latex, éviter la tétine en latex. La tétine en caoutchouc, elle est très souple et du coup ça a un côté en effet plus doux pour le bébé. Cependant, elle n’est pas transparente et du coup, on ne voit pas bien les traces de lait. La tétine en silicone est généralement la plus utilisée, c’est transparent, c’est souple, il n’y a pas de risques d’allergie, donc, voilà. C’est vrai que généralement celle qui est plutôt utilisée par mes patientes.

Alors, après vous avez différents types de tétines, de formes, on ne peut pas savoir ce que va aimer votre bébé. Honnêtement, ça dépend. Il y a aussi beaucoup de marketing autour des tétines anti-coliques ou des biberons anti-coliques. Je vais vous faire une confidence et BellyBulle est 100% indépendant. Honnêtement, il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de marketing autour de ça. Et moi, mon conseil, c’est de ne pas se focaliser là-dessus pour choisir le biberon. Prenez un biberon qui vous convient, avec une bonne prise en main, éventuellement un biberon avec lequel on peut échanger de formes de tétines, parce que la forme va dépendre de ce que votre bébé aime. Et ne vous prenez pas trop la tête avec ça, vraiment.

Autre chose, très important quand vous achetez les biberons, c’est la vitesse des tétines. Alors, certaines tétines ont plusieurs vitesses, un, deux, trois. Et en fait, vous orientez le biberon en fonction de la vitesse. Et d’autres marques en fait, proposent des tétines vitesse 1, des tétines vitesse 2, des tétines vitesse 3. Donc, essayez de prendre une première tétine vitesse 0 ou 1 en fonction des marques, mais en tous les cas la vitesse la plus basse. Et attention à ne pas acheter des biberons vitesse 3 sinon votre bébé, votre nourrisson risque de s’étouffer un petit peu.

Donc, vous avez acheté les biberons. Alors, en termes de quantité pour les biberons, prenez des quantités plutôt autour de 150 pour le premier mois. Et ensuite, vous pouvez aller au-delà à plus de 200 ml pour la suite.

Avec les biberons, il faut penser à acheter la petite brosse pour laver. Alors, ça peut paraître un peu bête mais en fait, il est très important quand vous lavez votre biberon, de ne pas laisser de résidus de lait, et de ce fait, pensez à cette petite brosse avec aussi la petite microscopique brosse qui va avec pour nettoyer la tétine. Ça aussi, c’est très important.

Alors, toujours dans l’alimentation du nouveau-né, il y a aussi tout ce qui concerne l’allaitement, et du coup la crème d’allaitement. Alors, c’est une crème très épaisse à base de lanoline, et c’est une crème que vous allez potentiellement appliquer en cas de crevasse ou en cas de mamelons sensibilisés, donc je vous recommande très fortement.

Les soutiens-gorges d’allaitement. Très important également. À acheter plutôt au troisième trimestre quand la poitrine aura pris encore en volume. Et quand vous achetez votre soutien-gorge d’allaitement, également pensez à en acheter au moins un d’une taille encore supérieure. Mais là, vous allez dire, « oh la la, pourquoi? Ça va encore grossir? ». Et oui, ça va encore un petit peu grossir, une fois qu’il y aura eu la montée laiteuse. Et ensuite, ça va de nouveau rediminuer pour retourner à peu près à la taille que vous avez au cours du troisième trimestre. Donc, pour la plupart des soutiens-gorges d’allaitement, prenez une taille adaptée à la taille de vos seins au troisième trimestre, et au moins un d’une taille supérieure.

Au moment où vous choisissez vos soutiens-gorges d’allaitement, faites attention, quand vous les ouvrez, à ce que la matière soit assez souple pour que le soutien gorge ne couvre pas… enfin ne remonte pas et du coup, ne couvre vraiment pas du tout le sein. Parfois, certains soutiens-gorges d’allaitement possèdent comme une petite et très très légère coque qui empêche en fait, d’exposer complètement le sein.

Associés aux soutiens-gorges d’allaitement, les petits coussinets d’allaitement. Très important.  Alors, il y en a qui sont lavables. Pourquoi pas ? Sinon c’est vrai qu’à usage unique, c’est un petit moins écologique, mais c’est un peu plus pratique.

Le tire-lait. C’est un énorme sujet qu’on va beaucoup en parler en fait au moment du cours sur l’allaitement. Donc, il y a trois types de tire-lait, il y a le tire-lait manuel, il y a le tire-lait électrique un seul côté, et le tire-lait électrique double. Alors, savoir lequel vous aurez besoin, c’est un petit peu compliqué. Pour être honnête, ça dépend de votre projet d’allaitement.

Si vous savez que vous serez principalement, la plupart du temps, avec votre bébé et que vous allez tirer votre lait mais vraiment très occasionnellement, un tire-lait manuel peut suffire.

Si vous savez que, voilà, deux à trois fois par semaine, je ne sais pas, vous allez probablement vous absenter, vous n’allez pas être avec votre bébé soit pour des  rendez-vous médicaux ou pour votre cours de yoga postnatal, dans ce cas-là, vous savez que vous allez tirer votre lait un peu plus fréquemment et un tire-lait électrique un seul côté est plutôt recommandé dans ce type de situation.

Si vous avez un projet d’allaitement au très long terme, que vous savez que vous allez tirer votre lait tous les jours quand vous allez retourner au travail, dans ce cas-là, un tire-lait double est plutôt recommandé dans ce genre de situation.

Il est extrêmement difficile aussi de savoir quel type de tire-lait acheter parce que parfois le tire-lait peut être utile en cas de complication d’allaitement. Si jamais par exemple, malheureusement il y a un accouchement prématuré ou si le bébé a des difficultés à prendre le sein, dans ce cas-là, il va peut-être falloir tirer votre lait beaucoup plus fréquemment, et si vous avez juste acheté un tire-lait manuel, ça peut ne pas suffire. Ceci dit, il est tout à fait possible de louer le tire-lait dans une pharmacie dans ce genre de situation. Donc, pourquoi pas d’abord acheter son tire-lait et en cas de complication prendre un tire-lait plus avancé et le louer à la maternité, pardon et le louer à la pharmacie, ou alors tout simplement à vous de voir comment se passe l’allaitement et l’acheter une fois que le bébé est là.

Alors, vous alimentez votre bébé, il va bien évidemment également rejeter ce qu’il a mangé, donc du coup, tout ce qui concerne le change et les soins quotidiens de votre bébé.

Alors, la table à langer d’abord. Donc en effet, c’est bien d’avoir une table à langer à la maison où il y a tous les tiroirs,  où tout est à portée de main. En fait, c’est le plus important, avoir tout à portée de main. Donc, vous n’êtes pas forcément obligée d’acheter la commode avec 10 000 tiroirs, qui coûte très cher. Vous pouvez tout simplement acheter un pad, voilà, comme celui-ci, que vous disposez sur une table que vous aurez confectionnée à votre hauteur, par exemple. Achetez également plusieurs petites boîtes comme celle-ci où vous pouvez mettre tout ce dont vous avez besoin pour votre bébé. Le plus important, encore une fois je le répète, c’est d’avoir tout à portée de main, d’accord. On ne laisse jamais un bébé seul sur la table à langer, on fait les soins, ah le téléphone sonne, et oh mince j’ai oublié les couches qui sont là-bas, et hop ça prend un quart de seconde et il y a un risque que le bébé tombe de la table à langer. D’accord  donc, le plus important c’est que tout soit à portée de main.

Alors les couches, vous allez en changer 10 à 12 par jour. Et oui, ça fait beaucoup. Donc du coup, il va falloir quand même prévoir pas mal de couches. Il existe deux types de couches, c’est les couches à usage unique et les couches lavables.

Les couches lavables, pour être tout à fait honnête, au début c’est un peu compliqué parce que ça fait quand même beaucoup de lessives et du coup, je ne suis pas sûre que ce soit si écologique que ça avec le nombre de lessives que vous allez faire, encore une fois 10 à 12 couches par jour, ne l’oubliez pas.

Donc du coup, je vous conseille d’acheter, au moins pour les premiers mois, des couches jetables de ce type par exemple. Il y a plusieurs tailles, donc au début, vous allez vous baser sur du taille nouveau-né, il y a écrit « NB, new born » en anglais. Les couches de taille new born, elles vont être utilisées au moins pour le premier mois, et après vous allez peut-être passer à la taille supérieure. Ce que je vous conseille, du coup, d’acheter à peu près en termes de quantité, 300 couches, voilà. Ça fait beaucoup. Généralement dans un paquet, il y en a une centaine. Ça fait quand même trois gros paquets.

Quand vous utilisez… enfin quand vous achetez ces couches, ce que j’ai tendance à conseiller, c’est d’acheter des couches où il y a les deux petites bandes jaunes. Alors, je ne sais pas si on les voit bien à la caméra mais en tous les cas, dès que la couche est pleine, ces bandes jaunes tournent verts, et de ce fait, on sait quand la couche est pleine. Donc, c’est fini. On n’a plus besoin de sentir les fesses de son bébé ou alors de regarder comme ça entre la couche. Maintenant, on a une façon de savoir si les couches sont pleines ou non.

Alors, pour le change du bébé, je ne conseille pas les lingettes imprégnées, elles sont pleines de produits chimiques, elles ont tendance à donner des rougeurs sur les fesses du bébé. Vous pouvez en acheter les plus naturelles que vous trouvez, juste quand vous sortez chez des amis ou quand vous sortez dehors en ballade, pourquoi pas. Mais à la maison, on conseille plutôt d’utiliser des grands cotons, donc voilà, des grands carrés de coton comme ceci, avec un petit bol d’eau, tout simplement vous trempez le  carré de coton dans un petit récipient d’eau. Ou alors, il y a un produit qui s’appelle « le liniment oléocalcaire », qui est un produit français d’ailleurs, et qui en fait au quotidien, permet de protéger les fesses du bébé. Donc, on met un petit peu du liniment sur le carré, ça fait nos propres lingettes imprégnées… voilà, fait-maison. Le liniment oléocalcaire, vous pouvez également le confectionner vous-même. Il y a quelques recettes sur internet; d’ailleurs, on pourra en mettre une sur le site BellyBulle.

Une crème pour protéger les fesses de votre bébé. Alors, il existe deux types de crèmes, les crèmes à base d’eau et les crèmes plutôt traitantes en fait, à base d’oxyde de zinc. Je vous conseille d’avoir les deux à la maison. Quand le bébé commence à avoir des petites rougeurs, commencez par les crèmes à base d’eau, et si ça commence à devenir un petit peu plus profond, que ça commence à être un peu plus sévère, dans ce cas-là, passez à la crème à base d’oxyde de zinc.

Toujours dans l’esprit couche, ne pas oubliez la poubelle, très importante. Alors une poubelle qui se ferme pour éviter les odeurs, c’est toujours mieux.

Alors, toujours pour le change du bébé, donc on a vu les couches, le liniment, les cotons, la poubelle, et en fait, pour la table à langer, ce que je conseille généralement, on n’y pense pas toujours, mais ce sont ces petites alèses à usage unique qui sont quand même très pratiques, parce qu’au moment où vous allez changer la couche de votre bébé, avec l’air frais, c’est à ce moment-là que votre bébé va se mettre à uriner, ou à avoir des selles, et du coup, si vous avez un drap juste que vous… voilà que vous utilisez pour couvrir le pad à langer, vous allez le laver très très souvent. Donc, c’est vrai que ces petites alèses à usage unique sont quand même très pratiques.

Alors, pour les soins du nouveau-né quotidien, alors un mouche bébé. Alors, un mouche bébé, c’est une machine en fait, qui va vous permettre de moucher votre bébé. Vous allez mettre un petit peu de sérum physiologique dans le nez, vous allez mettre l’embout dans le nez du bébé, et avec un autre embout, vous allez devoir aspirer, voilà, pour déboucher le nez de votre bébé. Ne vous inquiétez pas, il y a un filtre, vous ne pouvez pas avaler le mucus de votre bébé. Je ne conseille pas d’acheter celui qui est électrique parce que ça ne fonctionne pas très bien, la la poire ne fonctionne pas bien  non plus, mais vraiment, le mouche bébé classique avec un embout, un tube et l’aspiration par la bouche, c’est ce qu’il y a de mieux.

Donc, associé au mouche bébé, bien évidemment le sérum physiologique. Donc, il faut acheter du sérum physiologique à petite dosette. Ça va vous servir pour les soins du visage, on verra aux cours sur les soins du nouveau-né, le lavage des yeux et le lavage du nez.

Pour les ongles de votre bébé, il va falloir prévoir des ciseaux pour pouvoir les couper. C’est des ciseaux avec un petit embout rond, et qui sont spécialement produits et désignés pour couper les ongles du bébé. Ne pas acheter des ciseaux scolaires ou des ciseaux classiques quand bien même ils sont à bouts ronds. Les ciseaux pour couper les ongles du bébé sont tout petits.

Prévoir également une lime à ongles très douce pour permettre d’assouplir les ongles et éviter que le bébé se griffe. Et par contre, je déconseille très fortement le clipper-là pour couper le coupe-ongle en fait, parce qu’en fait, on n’arrive pas bien à diriger le produit, et généralement le risque c’est de couper un peu la peau du bébé, et du coup ça se met à saigner. Donc, tournez-vous plutôt vers des ciseaux à bouts ronds spécialement produits pour cet effet.

Ensuite, tout ce qu’il faut pour le bain du bébé, donc une baignoire. Alors, c’est vrai qu’une baignoire avec un support, c’est quand même pas mal plutôt qu’une baignoire que vous mettrez sur la table. C’est quand même pas mal d’avoir un support. Maintenant, il existe des baignoires pliables, donc ça, c’est quand même pas mal. Maintenant, sachez que pour les premières semaines, si votre lavabo est assez grand et que vous pouvez pousser en fait le robinet, vous pourrez tout simplement baigner votre bébé dans le lavabo. Voilà. Il y a beaucoup de parents qui font ça.

Avec la baignoire, du coup la serviette. Pour essuyer votre bébé, prévoyez-en deux. Ce sont généralement des grandes serviettes de façon à bien couvrir le bébé et bien sécher le bébé partout. On verra ça aux cours sur les soins du nourrisson également.

Prévoyez également le savon. Alors, n’achetez pas un savon pour les cheveux, un savon pour le corps, prévoyez un savon qui fait tout. Puisque votre bébé, il ne verra pas la  différence et puis surtout, ça va être galère d’un point de vue pratique au moment du bain du bébé.

Associé à tout cela, un thermomètre pour le bain. Il est très important de pouvoir contrôler la température du bain de votre bébé, on en parlera aux cours des soins du nourrisson. Et prévoyez un thermomètre, alors je sais qu’il existe des thermomètres, une bande noire en fait qui change, ce n’est pas fiable du tout, prévoyez un thermomètre classique que vous mettez directement dans l’eau et qui vous indique une température… voilà, la température réelle de l’eau.

Pour, toujours les soins de routine de votre bébé, prévoir un thermomètre. Alors, il existe plein de thermomètres pour checker la température de votre bébé. Je déconseille très fortement les thermomètres au niveau de l’oreille, parce que la température n’est pas fiable tout simplement. Les thermomètres qui ne touchent pas le bébé, et qui ne réveillent pas le bébé avec une lumière rouge, déconseillés fortement, donc également la température n’est pas fiable. Le thermomètre classique que nos grand-mères avaient c’est le meilleur thermomètre qui existe, c’est un thermomètre digital, voilà. Attention pour un nourrisson, il faut que l’embout soit souple et en silicone, et que ce ne soit pas un embout fixe. La température la plus fiable, on verra aux cours sur les soins du nourrisson, c’est la température rectale, et d’où le fait d’avoir un embout bien souple.

Alors, dans les soins du nourrisson, et on va voir aussi en cours les massages du nourrisson. Donc du coup, il va falloir prévoir une huile de massage pour votre bébé.

Je vous conseille également de trouver une crème achetée en parapharmacie pour votre bébé, pour les sécheresses du corps de votre bébé. Le beurre de karité, 100% bio, ça marche aussi. C’est une très bonne façon d’hydrater la peau du bébé en profondeur.

Alors, ce qu’il ne faut pas oublier également, et vous allez en avoir partout dans vraiment chacune des pièces, c’est le gel hydroalcoolique pour se laver les mains. Vous savez, ce lavage des mains sans rinçage qui est tout aussi efficaces d’ailleurs qu’un lavage des mains à l’eau et au savon. Et du coup, c’est vrai que c’est pas mal d’en avoir un à l’entrée. Quand vos invités arrivent, vous leur demandez de se laver les mains. Et il faut en avoir un à côté de la table à langer de façon à se laver les mains avant et après chaque soin du nourrisson.

Vous allez également avoir besoin de compresses pour les soins du visage de votre bébé et il existe différents types de compresses.

Alors, vous avez des compresses qui sont tissées. Les compresses tissées, vous voyez, sont quand on les ouvre, ce sont les compresses d’hôpital, clairement, et ce sont des compresses qui sont plutôt rêches. Donc, vous allez avoir besoin de ces compresses tissées pour les soins du nez du bébé. Elles n’ont pas besoin d’être stériles.

Et ensuite, vous avez les compresses non tissées qui sont des compresses qui sont plutôt douces, qu’on va utiliser en fait pour le lavage du visage du bébé et pour les yeux du bébé. Pour le visage du bébé, vous n’aurez pas besoin que ces compresses non tissées soient stériles.

Par contre, pour les yeux du bébé, il faut que ces compresses soient stériles et que du coup elles soient sous sachet. On n’utilise jamais de coton pour les soins du visage du bébé. Pourquoi? Parce qu’en fait, le coton tout simplement lorsqu’il se détériore, fait échapper ces petites particules qui peuvent se bloquer dans le nez du bébé, les oreilles et les yeux. Donc, pas de coton pour les soins du visage mais des compresses tissées, des compresses non tissées non stériles, et des compresses non tissées stériles..